Amap du chaudron d'or

Ramassage des pommes de terre

Le désormais traditionnel ramassage de pommes de terre aura lieu le dimanche 28 août et le dimanche 4 septembre.

Rendez-vous à 9 heures chez Jean, au lieu-dit chez Polet à Adriers.

Chacun peut apporter un plat salé ou sucré pour un déjeuner commun.

La récolte est estimée à environ 4,5 tonnes soit 450 seaux. Jean a donc besoin de notre aide et nous gagnerons notre coup de rouge !

Eden, Désirée, Ostara et Ruby

Cette semaine, vous avez terminé les pommes de terre de serre cultivées en primeur. On passe maintenant aux pommes de terre de plein champ. Vous pourrez goûter la variété « Eden » (jaune), de la Désirée (rose pâle) qui est distribuée cette semaine, de la Ruby (rouge pétant), de la Nicola (jaune avec les épaules qui bougent et souvent de petite taille) et de l’Ostara (jaune).

Mon voisin avec qui je parle jardin m’a dit un jour : « chette là elle vint ben chez nous aut’s et pis elle est boune. Mais au fait dix ans qui trouve pas d’au s’mence »

Alors le jour où j’ai vu que mon fournisseur breton proposait de l’Ostara j’en ai acheté. D’après qu’elle vient bien chez nous et qu’elle est bonne ! J’en ai donné 10 Kg de semence au voisin et j’ai gagné un coup de rouge.

Tout ça pour dire que le 28 ou le 29 août on organise le désormais traditionnel ramassage de pommes de terre. La récolte est estimée à environ 4,5 tonnes soit 450 seaux. J’ai donc besoin de votre aide et vous gagnerez vous aussi votre coup de rouge.

Fenouil au miel

Couper les fenouils en deux. Les cuire 10 minutes dans l’eau additionnée de miel de beurre et de sel. Faire ensuite griller au four.

recette de Pascal

Ramassage des pommes de terre

Nous allons mettre en place sous peu un formulaire pour vous inscrire à l’activité, certes de travail mais aussi très conviviale, de ramassage de pommes de terre.

Vous pouvez trouver plus de 50 recettes sur le site du chaudron d’or. Elles sont de plus triées par légume.

Mauvaise herbe

Je tiens le bon bout ; je gagne du terrain sur les adventices qui ont proliféré après l’évènement pluvieux. Le tout c’est d’intervenir quand il faut, et le meilleur moment c’est un binage quand les adventices sont au stade plantule. J’ai réussi à contenir ces plantes dans toutes les cultures, excepté dans les pommes de terre et dans les courges.

En agriculture biologique, on est tenu de ne pas utiliser de désherbants ; on emploie donc différentes stratégies pour éviter l’enherbement mais l’action manuelle est presque inévitable (c’est une bonne partie de mon travail !).

« Une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus »
comme le dit Emerson Ralph Waldo.

En effet, j’arrache du pourpier, des chénopodes… qui sont des plantes comestibles, je pourrais vous les mettre dans les paniers mais il n’y aurait pas assez de place dans le camion.

Compotée de tomates

– Faire revenir un oignon jusqu’à ce qu’il soit transparent
– Y ajouter quelques tomates
– Saler poivrer
– Laisser revenir en remuant de temps en temps. Cela doit un peu compoter.
– Ajouter du vinaigre balsamique
– Servir chaud ou froid.

recette d’Elodie