Archives par auteur: lms

14 juillet : une date butoir

La date du 14 juillet est une date butoir chez les jardiniers, c’est l’époque des derniers semis de carottes, de haricots et de betteraves. J’ai semé ces 3 légumes lundi et maintenant je vais devoir garder le sol humide pour une levée optimale. Le 14 juillet est aussi le début des semis d’automne, j’ai donc semé avec l’aide d’un ami des choux raves, choux de Chine, chicorées et blettes. Les laitues que je choisis de ne pas cultiver en plein été pour des raisons d’irrigation sont maintenant prêtes à germer pour être mangées en septembre.

Côté météo, c’est toujours très sec, pas de pluie à l’horizon mais plutôt une canicule. Les cultures sont donc densifiées pour permettre d’optimiser l’irrigation sur une plus petite surface. Nous avons déroulé 700 m de goutte à goutte sur les poireaux. La sécheresse a réussi à venir à bout des haricots verts, du maïs à pop-corn et de semis de choux fourragers destinés aux biquettes de Stéphane. Le reste des légumes se porte bien.

Confiture de courgettes, gingembre et noix de pécan

Je ne sais pas si elle sera validée par Christine…

2 kg de courgettes jaunes de préférence (mais les vertes feront aussi l’affaire) / 1,5 kg de sucre / 60g de gingembre confit /60g de noix de pécan (ou autres noix) / zeste et jus de 2 citrons

Peler et épépiner les courgettes et les couper en petits cubes. Dans un grand saladier, mélanger les courgettes et le sucre et laisser reposer 24h.

Couper grossièrement le gingembre confit et les noix. Dans une bassine à confiture, verser les courgettes, le jus de citron et le zeste râpé puis ajouter le gingembre.

Amener doucement à ébullition tout en mélangeant pour que la confiture n’attache pas.

Quand le sirop est bien épais et que les courgettes sont translucides, ajouter les noix et poursuivre la cuisson 1 à 2 minutes. Verser dans des pots en verre, visser le couvercle et retourner immédiatement jusqu’à refroidissement.

A chacun d’adapter, de modifier, d’améliorer et… d’en faire part à tous.

Prochaines livraisons

Chaque semaine :

  • Stéphane de la ferme du chant du bois : fromages de chèvre, yaourts, lait de chèvre, savons
  • Maël de la ferme fruitière Pommes et sabots : œufs et FRAISES (variable hélas selon les caprices de la météo)

Tous les quinze jours :

  • Anne de la ferme Les neuf chênes (pain sur commande) sera absente pendant plusieurs semaines
  • Ekitrade : produits équitables (jus de fruits, gâteaux, thé, café, riz, …)
  • Huile d’olive d’Italie : le 26 juillet

Chaque mois :

  • Marie de la ferme de la Fayaudrie : volailles, yaourts et fromages au lait de vache, merguez, agneau de temps en temps, le tout sur commande.
  • Vincent : bœuf et veau, sur commande ; dernier vendredi du mois
  • Goûters d’antan (miel et produits associés) 
  • Mathieu, paysan pastier  (pâtes, farines)

Occasionnellement :

  • Christine et ses confitures :
  • David avec la bière La belette :
  • Bertrand de la ferme de Boiscoutant pour la farine et les lentilles
  • Autour des plantes : plantes aromatiques, cosmétiques :
  • La ferme de Dana : huile de colza et de cameline
  • Gaec de l’Etang : porc

De toutes les couleurs

Les légumes souffrent du manque d’eau. J’ai déroulé des centaines de mètres de goutte à goutte et je concentre les légumes pour que tout le monde bénéficie de l’eau. Je fais des semis et des plantations entre les poireaux. Ce qui est positif, c’est que les maladies type oïdium et mildiou ne peuvent pas se développer et les adventices poussent très peu.
On est en pleine production des tomates sous serre, il y en a de toutes les couleurs et de toutes formes. Et bien sûr aucun hybride. C’est valable pour les tomates et pour tous légumes du jardin. Les poivrons sont aussi prolifiques ainsi que les aubergines qui vont arriver bientôt.
La bonne nouvelle de la semaine c’est que, après inspection de mes cultures d’oignons, je vais être sur ma meilleure année depuis que je suis installé. Il faut dire que je les ai bichonnés et que le printemps leur a été favorable.
Dans les paniers, cette semaine, certains concombres et courgettes sont gros, ils ont échappé à ma vigilance. Je les cueille tous les deux jours.

Salade de fèves

Cuire 5 à 8 min dans de l’eau bouillante salée les fèves écossées, les passer sous l’eau froide et les éplucher.
Ajouter 2 tomates, 1 concombre, 1 oignon, 1 gousse d’ail et 2 œufs durs.
Mettre au froid et déguster avec ou sans vinaigrette !

Galettes de flocons d’avoine aux courgettes

Mélanger 80 g de flocons d’avoine avec 100 ml de boisson au soja et laisser gonfler 5 minutes. Incorporer dans ce mélange 2 œufs battus, 2 échalotes émincées qui auront sué avec du sel dans une poêle, 1 gousse d’ail hachée, une courgette râpée, éventuellement du basilic.
Assaisonner suivant votre goût.
Déposer 2 cuillères de pâte dans une poêle huilée et cuire 5 min de chaque côté.

recette de Maud

De l’eau, des fèves et des tomates

Je commence à arroser de nouveau mon jardin depuis samedi. Mon dernier arrosage datait du 22 avril et avec les pluies de printemps, les terres étaient restées fraîches. Mais mes terres retiennent peu l’eau car il y a moins de 5 % d’argile, les légumes souffrent et un apport régulier d’eau est nécessaire.

Cette semaine il y a beaucoup de fèves. Ce sont les dernières de l’année. Si cela vous fait trop vous pouvez les éplucher et les congeler crues pour de futures soupes.

La maturité des tomates s’emballe tout comme celle des poivrons et des aubergines qui sont très précoces cette année. J’ai beaucoup de pieds de tomates cette année que je ne taille pas. Ils sont particulièrement vigoureux (habituellement ils sont moins sains). J’espère que j’aurai une bonne récolte.

Velouté de cosses de fèves et/ou de petits pois à la menthe

Ingrédients : 3 cuil à soupe d’huile, 3 gousses d’ail, 20 cosses de fèves environ, 3 petites pommes de terre nouvelles, 6 à 8 feuilles de menthe, 1 litre d’eau, sel et poivre.

Mettre dans une cocotte l’huile, l’ail et les cosses lavées et coupées en morceaux. Faire revenir à feu doux pendant quelques minutes.

Ajouter les pommes de terre lavées et coupées en morceaux, et les feuilles de menthe ciselées.

Verser 1 litre d’eau, saler et poivrer et laisser cuire environ 15 minutes à partir de l’ébullition.

Mixer la soupe dans un blender puis la passer dans une passoire pour retirer les fibres (important, sinon ce n’est pas très agréable à manger).

Cette soupe se mange chaude et aussi glacée !

recette de Mélanie