Amap du chaudron d'or

Sécheresse

L’actualité du moment c’est la sécheresse. Cela fait 3 semaines qu’il fait chaud et il y a du vent qui accentue le dessèchement. Il n’y a plus un brin d’herbe dans les prés, on a entamé les réserves de foin pour les chevaux. J’arrose au jardin mais les légumes ne réagissent pas comme à une pluie. Par exemple, les navets, carottes et rutabagas ont bien démarré mais là, ils stagnent. J’ai hâte qu’il pleuve un bon coup. Ce sera trop tard pour l’herbe de mes prés mais les légumes en profiteront.

Jean

Pâté de courgettes

1kg de courgettes / une càc de sel / 4 càs d’huile d’olive / 1 oignon râpé / 1 poivron râpé / 1⁄2 tasse d’aneth ou de menthe hachés / 4 œufs / 1⁄2 tasse de fromage râpé / 1⁄2 tasse de chapelure

Pour la pâte : 1⁄2 tasse d’huile d’olive / 1⁄2 tasse de lait / 1⁄2 càc de sel / 500g de farine

La veille, râper les courgettes, les saler et les laisser s’égoutter. Le lendemain, les mélanger aux autres ingrédients. Faire une pâte assez molle avec les ingrédients proposés et l’étaler finement en 2 disques, l’un plus grand que l’autre. Glisser le plus grand dans un plat à four huilé et bien tirer la pâte pour qu’elle adhère aux parois. Garnir avec le mélange et mettre dessus le deuxième disque de pâte. Bien faire adhérer ensemble les deux fonds de pâte. Badigeonner d’œuf, tracer les parts au couteau et faire cuire au four (préchauffé à température moyenne) pendant une heure environ, jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Patates douces rissolées

2 patates douces / 50 g de beurre fondu / sel / poivre

Eplucher les patates, les couper en rondelles de 2 cm d’épaisseur.
Badigeonner chaque rondelle de beurre fondu.
Saupoudrer de sel et de poivre.
Déposer les rondelles sur la grille du four. Allumer le four (position grill) et enfourner dès que le grill est rouge.
Faire cuire 4 à 5 mn.
Sortir les patates, faire de même sur l’autre face des rondelles.

Présence des producteurs

  • Stéphane de la ferme du Chant du bois : fromages de chèvre, yaourts, lait de chèvre, savons, chaque vendredi.
  • Valentin, boulangerie « Les passants », pains et brioches, chaque vendredi
  • Maël de la ferme fruitière Pommes et sabots : œufs tous les quinze jours en ce moment. Framboises, fraises, groseilles chaque semaine, avec livraison à chaque présence de la farine de Boiscoutant.
  • Rémi, Huile d’Olivio : tous les quinze jours, 25 septembre.
  • Annie, miel et goûter d’antan, vendredi 18 septembre avec livraison les pâtes d’ici de là de Mathieu
  • Vincent Grollier (viande de veau, viande de bœuf), chaque dernier vendredi du mois.
  • Ferme de Chassagne : légumes secs (haricots, pois) et jus de raisin, vin, pineau… en attente de date.
  • Marie de la ferme de la Fayaudrie : en attente de date.

Pour vos commandes, voir la rubrique Les producteurs associés

 

Les mulots à l’automne

Cette semaine je vous distribue des feuilles de patates douces. Les feuilles se mangent comme des épinards et la tige se jette. Un copain revenant d’un voyage en Chine me disait que, dans certaines campagnes, les paysans mangeaient les feuilles considérées comme un mets de choix et donnaient les tubercules aux cochons. Là, les tubercules je vais vous les donner la semaine prochaine. Ces patates douces ont poussé sous la serre, ce sont des plants que j’ai faits. Je les enlève dès la semaine prochaine car c’est la première chose qu’attaquent les mulots à l’automne. Et j’ai aussi besoin de cet emplacement pour planter des salades et des choux de Chine. La culture a bien réussi, la terre fait une butte à la base du pied. Celles que j’ai cultivées dehors sont minables. La patate douce n’a pas forcément besoin d’un sol riche mais il faut de l’eau et ça a manqué, je ne sais même pas si les mulots vont trouver quelque chose à se mettre sous la dent.

Jean

Courge et patate douce

400g de courge butternut (on fait avec ce qu’on a) / 450g de patates douces / 1 oignon / 250ml de lait de coco / 1 càs d’huile végétale / 1 càc de cannelle moulue / 1/2 càc de clous de girofle moulus / sel / piment (facultatif)

Éplucher la courge et les patates douces et les couper en petits morceaux.

Émincer finement l’oignon. Faire chauffer l’huile dans une grande casserole et faire frire l’oignon 2 à 3 min.

Ajouter tous les ingrédients restants et porter le mélange à ébullition.

Baisser le feu et laisser mijoter à couvert en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes soient tendres (environ 15 min, selon la taille des morceaux).

Servir chaud avec du riz ou de la polenta.

Les nouvelles du champ

Dimanche c’était le ramassage des pommes de terre. Je vous remercie d’être venus nombreux (peut-être une cinquantaine). On a réussi à finir le chantier en 3 heures donc on a pu profiter du repas et de l’après-midi. Le déplacement valait le coup, les pommes de terre sont de beau calibre. Je vais continuer à vous mettre 1kg à chaque distribution.
Cette semaine c’était la routine au jardin : plantations (choux de Chine) semis (radis et choux pomme), binage et récolte.

Jean