Amap du chaudron d'or

Premier panier de la saison 12

C’est le premier panier de la saison 12 ! Bienvenue aux nouveaux et merci aux anciens de votre continuité.

Et traditionnellement je vais vous parler de météo. Il est tombé plus de 80 mm depuis début mai. Cela m’empêche de biner, planter et semer dehors. Du coup j’ai travaillé à l’abri sous serre et je suis à jour de mon travail. 

Les tomates sont attachées et taillées, j’ai semé des radis et tout désherbé.

Vous avez cette semaine un petit pot de basilic. A vous de jardiner, soit dans un pot plus gros soit en pleine terre. Vous pourrez ainsi profiter de ses feuilles à condition de le tailler régulièrement avant qu’il ne fasse ses fleurs.

Jean

Boulettes de fromage et épinards

1 kg d’épinards lavés et coupés en morceaux /500 g de ricotta (ou autres fromages) /2 œufs / 4 gousses d’ail / 4 càs de chapelure / huile d’olive / sel poivre

Faire chauffer de l’huile dans une poêle. Ajouter les épinards et les faire cuire pendant 10 min. Les mettre dans un récipient. Mettre tous les autres ingrédients progressivement et bien mélanger. Former des petites boulettes et les faire frire légèrement.

Cake aux épinards

350g d’épinards frais / 200g de farine / 4 œufs / 150g de fromage de chèvre / 5cl de lait / 10g de levure chimique / sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C. Couper le chèvre en dés. Laver et couper les épinards. Les faire cuire dans une casserole d’eau salée pendant 10 minutes puis égoutter. Dans un bol, mélanger les épinards, les œufs, le fromage de chèvre et la farine. Incorporer le lait, la levure, le sel, le poivre et l’huile. Mélanger. Verser dans un moule à cake et enfourner environ 40 minutes. La lame du couteau doit ressortir sèche. Démouler et laisser refroidir.

Dernier panier de la saison 11

C’est le dernier panier de la saison 11.

Elle a commencé pendant le confinement. 

Grâce à une bonne organisation de l’équipe d’animation, j’ai toujours pu livrer des légumes dans de bonnes conditions sanitaires. Je vous remercie tous de vous être adaptés. Et même à travers vos masques, j’ai pu voir des sourires.

Côté jardin, les flops de cette saison étaient les petits pois, courgettes, oignons, et les aubergines.

Les tops : tomates, haricots verts, courges et pommes de terre.

Je ne sais pas ce que nous réserve la prochaine saison mais je ne peux pas tout louper ou tout réussir. Je suis tributaire de la météo et la tendance est aux étés chauds et secs. J’ai d’ailleurs planté des arbres et de la vigne dans le jardin pour ombrager.

Merci à tous les Amapiens qui m’ont encore soutenu cette année. C’est très valorisant et motivant.

Jean

Côtes de blettes à la provençale

Côtes de blettes blanchies 10 min environ / 3 càs de concentré de tomates / 1 gros oignon / 2 gousses d’ail / une dizaine d’olives noires / 3 feuilles de laurier / sel, poivre / 2 càs huile d’olive / 30g de gruyère râpé.
Peler puis émincer l’oignon.

Dans une cocotte, faire fondre les oignons dans l’huile d’olive pendant environ 5 minutes.

Ajouter les côtes de blettes égouttées, le concentré de tomates, les gousses d’ail pressées, les olives et les feuilles de laurier.

Saler, poivrer.

Mélanger, couvrir, et laisser mijoter pendant une vingtaine de minutes.

En fin de cuisson ajouter le gruyère, mélanger et servir.

Feuilles de blettes et pommes de terre à la féta

Les feuilles d’une botte de blettes / 3 pommes de terre moyennes / 150 g de feta / huile d’olive / poivre du moulin

Laver les blettes et détacher les feuilles des côtes. Réserver les côtes pour une autre recette. Ciseler les feuilles. 

Dans un faitout, verser un peu d’huile d’olive et faire revenir à feu doux les feuilles jusqu’à ce qu’elles soient cuites et qu’il n’y ait plus d’eau. Réserver.

Pendant ce temps, laver, éplucher et couper en cubes les pommes de terre.

Les faire cuire dans un grand volume d’eau salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres. 

Égoutter les pommes de terre et les ajouter aux feuilles de blettes.

Couper la féta en cubes et l’ajouter également.

Faire cuire à feu doux jusqu’à ce que la féta soit fondue.

Servir immédiatement.

Nouvelles du champ

Depuis la dernière distribution, les serres se sont remplies avec des tomates, aubergines, poivrons, concombres, courgettes, salades. Les parties extérieures aussi. On a planté les pommes de terre il y a une dizaine de jours. Les oignons sont bien levés et les premiers haricots verts sont semés.

J’ai tremblé ces jours-ci car il y avait un chevreuil qui venait grignoter les petits pois. Heureusement depuis que j’ai mis un grillage pour les faire grimper dessus il s’en est désintéressé. Ouf !

Dans les paniers cette semaine vous avez des pousses d’orties. Ce n’est pas une blague, vous pouvez en faire de la soupe ou les cuire comme des épinards et les mettre dans une quiche. C’est la saison où les orties sont tendres.

Jean

Pesto de roquette

Sel / poivre / 15cl d’huile d’olive / 100g de roquette / 1 gousse d’ail / 50g d’amandes / 70g de parmesan

Disposer les amandes dans un plat et les passer au four pendant 10 min à 170°C (thermostat 5-6). Les retourner de temps en temps. Laisser refroidir. Les concasser et les mixer avec la roquette, le parmesan, la gousse d’ail et l’huile d’olive. (Dans un mortier, ça marche aussi, vous rajouterez de l’huile de coude). Saler et poivrer. Servir le pesto avec des pâtes.

Les amandes peuvent être remplacées par des noisettes ou des pignons de pin