Amap du chaudron d'or

Les producteurs associés : contacts et livraisons

Pour plus d’informations (produits, tarifs), cliquez sur le nom du producteur.

→ Chaque semaine

BOULANGERIE LES PASSANTS

Pains et brioches (farine bio)

05 16 34 61 60         

Lespassants@protonmail.com

FERME DU CHANT DU BOIS

Fromage de chèvre bio, faisselle, lait, yaourts…

06 17 09 40 92 

lafermeduchantdubois401@gmail.com

→ Tous les 15 jours

L’HUILE D’OLIVIO

Huile d’olive et olives récoltées en Italie :

06 89 62 28 99

remy.charton@gmail.com

LE VERGER DE GAIETE FRUITE

Petits fruits, œufs bio

06 72 72 18 09

contact@lafoliebergere.fr

→ Chaque mois

VINCENT GROLLIER

Veaux et vaches bio

06 62 18 55 20

SCOP EKITRADE

Commerce équitable, produits bio

05 49 46 64 25

infoekitrade@gmail.com

MIEL ET GOÛTER D’ANTAN

Miel, pâtes à tartiner

06 64 50 82 30

LES PÂTES D’ICI DE LÀ

Pâtes, semoule, farine bio

07 83 75 11 29

contact@lespatesdicidela.fr 

FERME DE LA FAYAUDRIE

Lait, yaourt, volaille, agneau bio

05 49 48 43 56

fermeclerc@gmail.com

→ Occasionnellement

AUTOUR DES PLANTES

Tisanes, Aromates, Cosmétiques

09 83 86 01 32

autourdesplantes86@gmail.com

BRASSERIE DU VAL DE SÈVRE

Bières artisanales et biologiques

06 95 26 67 00

brasserie-du-val-de-sevre@laposte.net

LES CONFITURES NATURE

Confitures artisanales

06 37 77 51 60

FERME DE BOISCOUTANT

Farine et lentilles bio

06 40 12 62 05

lafermedeboiscoutant@gmail.com

FERME DE DANA

Huiles de colza et de tournesol bio

fermedana.martin@gmail.com

GAEC DE L’ÉTANG

Porc bio

brunofaye@wanadoo.fr

LES SAVONS DE TANTE ALOUETTE

Savons bio

06 95 00 36 60

cecilefourquet@hotmail.fr

FERME DE CHASSAGNE

Producteurs Bio de légumes secs, farines et huile en Charente

EARL J’y crois : paysans vignerons bio ; Vin, Pineau, Cognac et légumes secs

earljycrois16@orange.fr

LE GALLINE FELICI

Agrumes et produits bio en provenance de Sicile

Le verger de Gaieté Fruitée

Si je suis celle qui produit les fruits, je ne me suis pas lancée seule dans cette folle aventure ! Nous sommes 3, avec des parcours à la fois différents et similaires, à s’être rencontrés, à avoir eu envie de travailler ensemble pour proposer une alimentation de qualité (bio ou en cours de conversion) en local. Je vous laisse découvrir qui est qui et qui produit quoi, dans nos portraits, sur la page d’accueil du site de la ferme.

A l’origine de ma reconversion ?

En vrac : envie de (re)donner du sens à mon travail, être dehors, ré-apprendre à vivre au rythme des saisons, envie du vrai goût des fruits, crise de la quarantaine :-), créer du lien à Nouaillé autour d’un projet alimentaire… Planter des arbres pour nos paysages, leur ombre, leur longévité, etc…

Plus concrètement : un alignement de planètes plutôt favorable m’a permis de trouver 2 ha à 800 m de la ferme, d’avoir des voisins agriculteurs qui acceptent de mutualiser leur forage, d’avoir un peu/beaucoup/énormément d’aide de ma famille, mes amis, etc…

Et voici le verger implanté à l’automne 2019-2020…

Pour le moment, ça peut ressembler à une foret de piquets, mais vous y trouvez :

  • 300 pommiers de 13 variétés
  • 110 pruniers de 7 variétés
  • 100 poiriers de 6 variétés
  • 20 figuiers de 5 variétés
  • des pêchers, des abricotiers, des cognassiers, des néfliers,
  • 3 poivriers Sichuan et une surprise prévue pour une implantation en automne 2022…
  • 250 myrtillers? framboisiers, mûriers, groseillers, cassis et chevrefeuille baie de mai, rhubarbe
  • une ancienne vigne que je renouvelle pour moitié cette année pour proposer du raisin de table…

Mais voilà, implanter un verger, cela rime avec patienter (les 1ers fruits sont prévus pour dans 3-4 ans)… Pour le moment, je le surveille comme l’huile sur le feu… Ce printemps sera révélateur de sa bonne implantation … Croisons les doigts !

Quant aux petits fruits, ils vont arriver plus vite… Je compte sur certains d’entre eux dès l’été prochain : rhubarbe, framboises, myrtilles, raisins…

Les fraises

J’en produits depuis l’été 2019… En pleine terre et sous des soleils de plomb, elles ont été succulentes et ont régalé les papilles… La saison commence en mai et se termine aux 1eres gelées… cette année, il y avait encore des fraises en novembre !

Le labo de transfo est arrivé à la ferme en juin dernier. Lui aussi est mutualisé, entre l’atelier viande de la ferme et mes fruits. Tout ce que je ne vends pas en frais est congelé (je n’ai pas le temps de transformer directement). Je récupère aussi des fruits dans des jardins, sans traitement, que les gens ont en surplus. En hiver, je troque la salopette du verger contre la blouse et la charlotte.

Gelées, confitures, marmelades… Je teste pas mal de choses : parfois de vraies réussites (rhubarbe gingembre… hum) et parfois des ratés (la gelée liquide)…La pâte de coing a fait partie des succès de cet hiver. Rdv à l’automne prochain pour en déguster à nouveau. Le raffiné de fraises fait aussi son petit effet.

A découvrir ici

Contact :

 

Troisième serre inondée

Cette semaine j’ai été épaulé par des stagiaires. A part les récoltes de la semaine qui se sont faites en conditions humides. On a semé des choux raves, du persil, de la laitue, des navets, des épinards…

On est en train de préparer la plantation des pommes de terre nouvelles pour la semaine prochaine.

Sinon, depuis la dernière distribution, il est tombé plus de 160 mm ce qui a inondé la 3ième serre comme chaque année. Il faut que je draine les bords.

Ma fosse à endives s’est retrouvée sous l’eau, je pense en perdre beaucoup. Ce sera la seule distribution du mois de février, j’aimerais bien revenir une fois en mars, il n’y a presque plus de légumes au jardin.

Jean

Recettes de pamplemousses

Si vous avez encore quelques pamplemousses et que vous les avez trouvés très acides (plusieurs personnes en ont parlé), voici deux recettes testées et approuvées :

Petits gratins

Préchauffer le four à 220 °C. Peler 3 pamplemousses à vif. Prélever délicatement les suprêmes (quartiers sans la peau) en se plaçant sur un saladier pour récupérer le jus. Les disposer dans 4 ramequins plats. Fouetter 2 œufs avec 100 g de sucre jusqu’à ce que le mélange soit clair et mousseux. Incorporer le jus des pamplemousses, 2 cuillères à soupe de Grand Marnier ou de rhum et 10 cl de crème liquide. Verser sur les fruits. Enfourner pour 10 minutes.
Laisser tiédir avant de servir.

Pamplemousse curd

Presser 2 gros pamplemousses roses. Mélanger les jus avec les zestes finement râpés et le jus d’1/2 citron, 4 œufs, 130 g de sucre, 50 g de beurre et 1 cuillère à café de maïzena. Verser dans un saladier en verre ou en métal, puis poser celui-ci sur une casserole d’eau bouillante pour faire un bain-marie. Faire chauffer en fouettant jusqu’à épaississement. Réserver au frais.

 

Land art

A l’amap du Chaudron d’or, l’émargement c’est tout un art !
Notre maraîcher préféré s’en est donné à cœur joie pendant toute la saison.

A chaque passage, on est cochés tout en couleurs.

Véro

Liste d’émargement