Toute l’actu !

C’est l’automne

C’est l’automne, le froid arrive, les légumes ont arrêté de pousser et les adventices aussi. Les chênes ont pris leur couleur d’automne, la campagne est magnifique, il peut y avoir des lumières superbes le matin et le soir. Quel plaisir de travailler dehors ! Je ne sais pas si Juliette en dirait autant, car elle craint plus le froid que le chaud. Une fois de plus on est complémentaires.
Depuis que j’ai commencé le maraîchage, je n’ai jamais réussi les céleris raves. Cette année n’est pas une exception. J’ai des sols pauvres et légers et avec le déficit de pluviométrie de cette année, rien n’est fait pour les encourager à grossir… J’ai un collègue du côté de Civray qui se plaint d’avoir des céleris gros comme des boules de bowling et de ne pas réussir à les vendre. A chacun ses problèmes. A contrario, les rutabagas et les radis noirs sont presque aussi gros qu’un ballon de hand-ball et les radis daïkons sont comme des battes de baseball. Vous pourrez donc utiliser mes céleris pour jour au ping-pong ou au tennis !

Jean

Présence des producteurs

  • Chaque semaine
  • La ferme du Chant du bois : fromages de chèvres, yaourts, lait
  • Les passants : pains et brioches
  • La ferme des Branjardières : œufs bio
  • La Gaieté fruitée : fraises et petits fruits
  • Tous les quinze jours 
  • Huile d’Olivio : huile d’olive, tomates séchées, olives d’Italie, le 16 décembre
  • Chaque mois
  • Ekitrade, produits du commerce équitable, le 9 décembre
  • Miel et goûter d’antan, miel, pain d’épice, nutamiel (avec les pâtes de Mathieu) le 16 décembre
  • Vincent Grolier, : bœuf et veau bio, chaque fin de mois (à voir directement avec Vincent)
  • De temps à autre
  • Autour des plantes, le 9 décembre
  • Châtaignes d’Ardèche et produits dérivés, le 9 décembre

Pour vos commandes, voir la rubrique Les producteurs associés

ECOCERT

J’ai commencé ma conversion en agriculture biologique dès mon arrivée sur la ferme en mars 2009. Mon organisme certificateur est ECOCERT mais il en existe d’autres. Chaque année, j’ai un audit et un contrôle inopiné. Mardi, c’était le jour de mon audit, Juliette était là cette semaine, elle a pu y assister. Pour un audit, on est prévenu 10 jours à l’avance, afin de réunir tous les documents contrôlés par l’auditrice ou l’auditeur. Depuis 2009, je suis à mon douzième auditeur ou auditrice différent(te). Cette année, c’était un auditeur bavard et pas pressé; on en a eu pour l’après-midi. Je dois lui présenter les factures et les certificats biologiques de mes fournisseurs (semences, terreau, plants de pommes de terre, paille…). Ensuite, on fait un tour sur le terrain, et enfin, la présentation des lieux de stockage de légumes, de semences et de terreau. Rassurez-vous, aucun écart n’a été mentionné. Par contre, dorénavant, il faudra que je fournisse un plan de mon assolement, chose que je ne faisais pas parce que j’ai tout dans la tête.

A part ça, on a continué à planter et semer cette semaine.

Jean

Chicorée bien arrosée

Cette semaine a été bien arrosée (rien à voir avec le Beaujolais nouveau), il est tombé plus de 40 mm. Je n’ai pas réussi à passer entre les gouttes notamment jeudi pour les récoltes. Comme dit un de mes voisins paysans « il peut en tomber, il y a de la place pour en mettre ». Côté maraîchage, ça a l’avantage de faciliter l’arrachage des légumes.
Cette semaine vous avez une scarole dans votre panier. C’est une salade de la famille des chicorées. Peut être la moins amère des chicorées. Je sais que certains de vous ont un peu de mal avec les chicorées, je vous conseille donc de la préparer avec de la sauce vinaigrette une ou deux heures avant de la manger. Cela aura pour effet de la « cuire ». C’est comme ça que je l’ai toujours vu être préparée, avec un peu d’ail émincé.

Jean

Dernière semaine avec Juliette

C’était ma dernière semaine avec Juliette et mes deux stagiaires de choc. On a eu le temps d’abattre du boulot au jardin. On a épandu de la paille, de la dolomie et du fumier. On a semé, planté et désherbé et nous avons aussi mis les endives en jauge. La récolte des racines qui produiront les chicons n’est pas terrible :  le verdict dans 2 mois…

La semaine prochaine je me retrouve tout seul. Ça va me faire tout drôle, mais j’arriverai à m’en sortir tout seul !!

Dans les paniers cette semaine, vous avez un bouquet de moutarde. Je l’ai semée pour faire un engrais vert (très bien réussi au demeurant). Vous pouvez la cuisiner comme des épinards, en tarte ou même en potée, en soupe ou hachée dans une purée… où alors en pesto. (Voir la recette)

Jean

En bonne compagnie

J’ai passé la semaine en bonne compagnie avec Juliette (je ne vous la présente plus), et Mounim et Lionel, deux stagiaires en BP REA à Montmorillon. Ils sont tous les 3 très motivés par le travail du maraîchage. Nous avons récolté, planté, désherbé… Autant vous dire que les serres sont très bien tenues et que 30 kg d’ail ont été plantés à l’extérieur. Avec ces 3 gros bosseurs, il faut que j’organise bien notre journée car on enchaîne les chantiers. Je suis super content, je vais peut être réussir à être à jour dans mon travail d’ici 15 jours.

Dans les paniers cette semaine, il y a des daikons, c’est un radis japonais qui peut se manger cru ou cuit. Il y a aussi un pain de sucre, qui est une chicorée à très grandes feuilles, elle peut se manger en salade ou bien cuite. A la maison on aime bien l’utiliser comme base pour se faire un wrap. Il y aussi des navets qui peuvent avoir quelques galeries de vers au niveau de la base. Les vers n’ont pas pénétré la racine, ils ne sont qu’en surface, l’intérieur du légume n’est pas touché. Les poireaux quant à eux, cette année, sont très peu attaqués par les vers, et pourvu que ça dure !

Jean

Octobre le plus chaud

Cette semaine, on a encore jardiné sous le soleil du mois d’octobre le plus chaud enregistré en France. Il y a de quoi s’inquiéter… Mais les légumes continuent à pousser. On a planté de l’oignon et de l’ail sous serre pour les premiers paniers de printemps, et on a continué à semer des radis et des salades, épandu du compost maison. La semaine dernière je vous racontais que je surveillais l’arrivée des chevreuils dans mon jardin. Ça  y est, ils ont trouvé le filon des chicorées sur lesquelles je mets un voile pour les empêcher de les manger. D’ailleurs vous avez cette semaine une chicorée italienne rouge dans vos paniers, elle peut se manger crue en salade ou braisée comme une endive ; c’est un de mes légumes préférés. 

Jean

Deuxième printemps

La météo a encore été parfaite cette semaine. Il pleuvait la nuit et faisait particulièrement doux la journée, c’est notre deuxième printemps. Les légumes n’en finissent pas de grossir et c’est aussi super pour les 2 prairies et engrais verts que j’ai semés. Cette semaine on a encore planté à tour de bras dans les serres, mais j’ai réussi à m’aménager du temps pour aller aux champignons. Tous les jours je vois des chevreuils à proximité du jardin, je surveille donc quotidiennement les chicorées qui sont leur mets préférés, mais pour le moment ils n’y touchent pas, je crois qu’ils veulent vous les laisser.

Vous avez en libre service pour la dernière fois de l’année des piments que l’on a dû arracher pour laisser place aux futures plantations.

Jean