Toute l’actu !

Légumes feuilles d’automne

Malgré la sécheresse, c’est l’arrivée des légumes feuilles d’automne (laitue, chicorée, blettes, choux chinois…) Ils ont poussé entre les rangs de poireaux et ont bénéficié de l’arrosage et de l’ombre des poireaux. Par contre, c’est la fin des tomates, des concombres et des courgettes. Les poivrons et les aubergines vont encore faire de la résistance. Les températures annoncées les jours à venir vont leur être bénéfiques. 

Mehdi, amapien et néanmoins copain, récupère les bouchons en liège. Pour quoi faire ? A vous de lui demander. Un pot sera laissé à la distribution pour vos dons.

Prochaines livraisons

Chaque semaine :

  • Stéphane de la ferme du chant du bois : fromages de chèvre, yaourts, lait de chèvre, savons
  • Maël de la ferme fruitière Pommes et sabots : œufs et FRAISES (variable hélas selon les caprices de la météo)

Tous les quinze jours :

  • Anne de la ferme Les neuf chênes (pain sur commande) sera absente pendant plusieurs semaines
  • Ekitrade : produits équitables (jus de fruits, gâteaux, thé, café, riz, …)
  • Huile d’olive d’Italie : 20 septembre

Chaque mois :

  • Marie de la ferme de la Fayaudrie : volailles, yaourts et fromages au lait de vache, merguez, agneau de temps en temps, le tout sur commande
  • Vincent : bœuf et veau, sur commande ; dernier vendredi du mois
  • Goûters d’antan (miel et produits associés) : 20 septembre
  • Mathieu, paysan pastier  (pâtes, farines) : 20 septembre

Occasionnellement :

  • Christine et ses confitures :
  • David avec la bière La belette :
  • Bertrand de la ferme de Boiscoutant pour la farine et les lentilles :
  • Autour des plantes : plantes aromatiques, cosmétiques : 20 septembre
  • La ferme de Dana : huile de colza et de cameline
  • Gaec de l’Etang : porc

Mini-concombres

J’ai découvert les mini-concombres chez une collègue maraîchère. Ils ont l’avantage d’être très prolifiques et de garder une petite taille. Ils sont délicieux à l’apéritif et si vous arrivez à en garder assez, ils peuvent aussi être accommodés à l’aigre doux ou mis en bocaux comme les cornichons. J’ai eu l’occasion d’en goûter comme cela et c’était délicieux.

Samedi c’était le dixième ramassage de patates. Une fois de plus, il a fait beau temps. Vous étiez nombreux, amapiens et copains. Il ne manquait que les pommes de terre. La récolte est médiocre, c’est même la pire en 10 ans. Elles ont été plantées tard au regard de la météo de cette année. La deuxième canicule a complètement brûlé les fanes et la croissance s’est arrêtée. Ça reste dans mon top 10 de mes récoltes de pommes de terre ! Merci tout de même aux amapiens ramasseurs qui ont été vaillants car le travail de ramassage était tout de même conséquent surtout dans la poussière dégagée par le sol desséché.

Ramassage des pommes de terre, samedi 31 août

Le ramassage des pommes de terre chez Jean aura lieu samedi prochain 31 août. Nous vous espérons nombreux pour ce moment sympathique. Conditions météos annoncées idéales : beau mais pas trop chaud. Si le ramassage vous est difficile, joignez-vous quand même à nous pour nous encourager, jouer de la musique, raconter des histoires ou simplement partager l’apéro et le pique-nique.

Rendez-vous : 9h30 chez Jean. Covoiturage : 8h20 parking de la MDE

22 000 euros le kilo

J’ai commencé à arracher les tomates sous serre. D’une part, elles donnent de moins en moins, elles sont fatiguées car elles produisent depuis la fin juin, d’autre part j’ai besoin de la place pour les épinards, mâche, laitues, radis… et enfin je ne peux plus les voir. Du coup vous avez des tomates vertes qui peuvent se consommer salées et sucrées, je vous invite à vous référer au site de l’amap où il y a des recettes qui ont fait leurs preuves. Vous pouvez aussi choisir de les laisser mûrir mais ça ne sera pas les meilleures tomates. A vous de voir. Il me reste encore quelques pieds de tomates sous serre et pas mal dehors. Vous pouvez garder les graines des tomates pour en semer l’année prochaine. Je n’utilise aucune semence hybride depuis le début de l’amap.

Vous trouverez aussi dans le panier de cette semaine ce fameux piment à 22 000 euros le kilo (snobisme). C’est le petit piment jaune appelé aji charapita. C’est un piment sauvage du Pérou qu’un copain m’a ramené il y a deux ans. Vous pouvez aussi garder les graines, je l’ai isolé des autres piments pour qu’ils ne se croisent pas. Il a un goût unique très fruité. Il garde ce goût même quand il est sec.

Moins de 45 mm ces 10 dernières semaines

Dans les paniers de cette semaine vous avez entre autres des tomatillos et du chou kale. Sur le site internet de l’AMAP vous pourrez trouver des recettes avec ces légumes, notamment les chips de chou kale délicieuses.

Cette année la récolte d’ail a été moyenne. C’est certainement dû à un manque d’eau en fin d’hiver début de printemps, et en plus l’ail se garde très mal cette année. J’en ai une moitié qui est molle et non consommable. Les oignons, eux, c’est tout le contraire, ils sont beaux et se gardent bien. Je ne peux pas tout réussir et je ne peux pas tout louper non plus. D’ailleurs je n’ai pas loupé les poireaux et les courges, les carottes et les panais sont très corrects. En revanche, les betteraves rouges sont naines. 

Samedi prochain c’est la récolte de pommes de terre. Elles ne sont pas très grosses cette année mais j’en ai beaucoup. On va les ramasser dans la poussière. Il est tombé moins de 45 mm ces 10 dernières semaines

Coup de main

Cette semaine j’ai continué les semis pour les légumes d’automne et d’hiver, j’ai semé des radis daïkon, des navets, des épinards et de la coriandre. J’ai abandonné la culture de coriandre au printemps et en été car elle se met à monter avant même que j’ai pu
récolter des feuilles. Alors qu’en la semant en ce moment, je peux faire plusieurs coupes avant la mise en graines.
Les tomates sous serre commencent à fatiguer celles de dehors prennent le relais mais avec les températures plutôt basses de cette semaine, la quantité de tomates distribuée diminue.
Nous avons des volailles sur la ferme et si vous avez du pain dur je suis preneur. Je suis aussi preneur d’un coup de main pour le ramassage des pommes de terre. Cela aura lieu le samedi 31 Août. Le rendez-vous est à 9h30 et si nous sommes nombreux, cela devrait se terminer vers 12h autour d’un verre et d’un repas convivial. Les pommes de terre cette année sont assez petites mais très nombreuses car il a vraiment fait sec et mes arrosages réguliers ne sont pas aussi efficaces que la pluie.

Mathieu, paysan pastier

Mathieu Malet
Paysan pastier
3 rue Buffageasse
79500 Saint-Léger-de-la-Martinière

Mon projet a pris forme au sein de la ferme biologique de la Vacherie en 2014 avec le premier semis de blé dur et la fabrication des pâtes. Installé officiellement en 2016 en agriculture biologique, je cultive aujourd’hui sur 20 ha des prairies (pour des raisons agronomiques), du blé dur, du petit épeautre, du seigle et du sarrasin.
Aujourd’hui le stockage du grain, la mouture et la fabrication des pâtes est entièrement réalisé à la ferme.

La mouture est faite à la ferme sur un moulin à meule de pierre. C’est en mélangeant simplement la semoule semi complète et l’eau que les pâtes prennent forme. Elles sont séchées pendant plus de 20 heures à basse température (30°C). Cette méthode permet de préserver tout les arômes et les qualités nutritionnelles.

Présence mensuelle.

Commandes :

Ci-joint la présentation des produits et le bon de commande :

presentation pâtes d’ici de là

BON DE COMMANDE PATES