Toute l’actu !

Producteurs et renouvellement

Pendant la pause de Jean, certains producteurs continuent à venir nous apporter leurs produits : 

Valentin pour le pain et Pascal pour les œufs seront présents tous les vendredis de 17h15 à 17h45. N’hésitez pas à poursuivre vos commandes. Et surtout, n’oubliez pas de venir les récupérer !!

Gaieté fruitée : Amélie nous envoie une nouvelle lettre, pour un petit bilan sur les récoltes de 2021 à la Gaieté fruitée (mail accompagnant la feuille de chou numérique).

Pensez à nous faire part assez rapidement de votre intention de renouveler ou non votre contrat. Pour cela, vous pouvez le dire directement à Jean lors de la distribution ou répondre au sondage Framadate envoyé par Bénédicte. Vous pouvez aussi envoyer un mail. Merci.

Bonne année

Pour commencer je vous souhaite une bonne année 2022. Je nous souhaite plein de légumes, une saison favorable… Je livre cette semaine et la semaine prochaine et ensuite ce sera la trêve du maraîcher. Je reprendrai mi-février avec un panier. Ce sera alors le début des semis et des préparations des plants. Pour l’heure, je vide le jardin de ses derniers légumes et je suis à jour sur l’épandage du fumier et la plantation des arbres. L’ail planté en novembre dernier commence à pousser depuis Noël.

Jean

On se les gèle

Cette semaine a été marquée par le froid, je pense qu’il y avait plusieurs années que les températures n’avaient pas été aussi basses sur une aussi longue durée. Au mois de décembre, l’intérieur des serres a gelé plusieurs fois. Pour que les serres gèlent, il faut qu’il fasse -4 C° dehors. Ce froid est gênant pour les récoltes car il faut que j’attende que ça dégèle pour y aller. Par contre si ça pouvait bousculer les parasites (pucerons limaces…) ce serait super. Ça fait 3 printemps que j’ai des soucis de pucerons sous les serres, et ça fait 3 ans qu’il n’avait pas gelé sous les serres. Donc il y a de l’espoir.

Jean

Dernières plantations de l’année

Cette semaine avec Juliette, on a fait les dernières plantations de l’année. On a mis sous serre des plants de mâche, de laitue, de blettes et de choux. Tous ces légumes seront prêts pour le printemps 2022. On a aussi planté en plein champ des framboisiers et quelques arbres fruitiers. Quand je plante des arbres fruitiers, je suis obligé de les protéger avec un manchon en plastique, sinon les chevreuils viennent se frotter les bois le long de la tige, ça écorche les arbres et les fait crever. Au bout de 3/4 ans, je peux retirer la protection. En effet, quand le tronc est plus gros, ça ne les intéresse plus. 

Je commence à avoir de moins en moins de légumes au jardin, je vais pouvoir vous livrer encore quelques semaines et, courant janvier, je ferai une pause dans les distributions. Il me reste encore pas mal de panais, de radis, de navets, des poireaux et de la salade…

Jean

Le verger « ancestral »

On a profité cette semaine avec Juliette qu’il y ait moins de travail au jardin pour faire des plantations d’arbres et de petits fruits. Le long d’une rangée d’arbres plantés l’année dernière, on a mis en place une petite centaine de groseilles et cassis. Le long d’une serre, on a planté une haie de noisetiers et pêchers.  Dans quelques années ils pourront faire un peu d’ombre l’été, et l’hiver quand les feuilles seront tombées ils laisseront passer le soleil. Dans le verger « ancestral », on a mis en terre 5 vieilles variétés de pommiers récupérées auprès des croqueurs de pommes de la Vienne. Il me reste encore des arbres, il faut que je leur trouve une place. La plantation d’arbres est une maladie, et ça ne s’arrange pas avec l’âge ! Juliette, à mon contact, va être contaminée. 

Jean

Grasse comme une loche

Mardi matin tout était gelé, même l’intérieur des serres. Il a fait -6° dans la nuit. Cela faisait plusieurs hivers que ça n’était pas arrivé. Je suis un peu sadique, mais si ça a pu mettre une « fessée » aux pucerons, limaces, chenilles et compagnie, je suis preneur. En revanche, les campagnols, eux, ont réussi à se mettre au chaud. Je n’arrête pas d’en voir, et ils grignotent les carottes, betteraves et panais. Membé, ma chatte, qui passe ses journées au jardin ne fournit pas. Elle est grasse comme une « loche ». 

Dans les paniers cette semaine vous avez des céleris-raves. Ils sont tout petits. C’est un légume avec la culture duquel j’ai beaucoup de mal. Ils n’ont pourtant pas manqué d’eau au printemps. J’ai de la terre trop légère et trop pauvre pour eux. C’est aussi le cas pour les choux. 

Jean

Les nouvelles du Chant du bois

Dernière mini traite ce matin. Ça y est, les chèvres sont taries, ce qui veux dire qu’elles arrêtent de nous donner leur bon lait pour fabriquer le fromage. Elles ont bien mérité une pause de quelques semaines avant les prochaines naissances…vers le 1er janvier. Les échographies ont été faites ce matin (résultats non connus à l’heure où nous imprimons ;-)).

La récolte de maïs a été faite avec un rendement diminué par le gros coup de vent de mi-octobre et le passage des sangliers. Les différents mélanges céréaliers ont tous bien été implantés : 1,40 ha de blé population (22 variétés anciennes) pour la future farine, 4,30 ha de méteil et épeautre pour les chèvres. Higgy Pop est parti en vacances à la Fayaudrie, une demoiselle l’attendait ! Je vais venir encore quelques vendredis d’ici la fin de l’année, tant que j’ai encore un peu de stocks. 

Pour vos cadeaux de Noël, pensez au savon au lait de chèvre calendula, lavandin ou verveine citronnée et au calendrier de semis 2022. Belle fin d’année. 

Stéphane