Toute l’actu !

Moins de 45 mm ces 10 dernières semaines

Dans les paniers de cette semaine vous avez entre autres des tomatillos et du chou kale. Sur le site internet de l’AMAP vous pourrez trouver des recettes avec ces légumes, notamment les chips de chou kale délicieuses.

Cette année la récolte d’ail a été moyenne. C’est certainement dû à un manque d’eau en fin d’hiver début de printemps, et en plus l’ail se garde très mal cette année. J’en ai une moitié qui est molle et non consommable. Les oignons, eux, c’est tout le contraire, ils sont beaux et se gardent bien. Je ne peux pas tout réussir et je ne peux pas tout louper non plus. D’ailleurs je n’ai pas loupé les poireaux et les courges, les carottes et les panais sont très corrects. En revanche, les betteraves rouges sont naines. 

Samedi prochain c’est la récolte de pommes de terre. Elles ne sont pas très grosses cette année mais j’en ai beaucoup. On va les ramasser dans la poussière. Il est tombé moins de 45 mm ces 10 dernières semaines

Coup de main

Cette semaine j’ai continué les semis pour les légumes d’automne et d’hiver, j’ai semé des radis daïkon, des navets, des épinards et de la coriandre. J’ai abandonné la culture de coriandre au printemps et en été car elle se met à monter avant même que j’ai pu
récolter des feuilles. Alors qu’en la semant en ce moment, je peux faire plusieurs coupes avant la mise en graines.
Les tomates sous serre commencent à fatiguer celles de dehors prennent le relais mais avec les températures plutôt basses de cette semaine, la quantité de tomates distribuée diminue.
Nous avons des volailles sur la ferme et si vous avez du pain dur je suis preneur. Je suis aussi preneur d’un coup de main pour le ramassage des pommes de terre. Cela aura lieu le samedi 31 Août. Le rendez-vous est à 9h30 et si nous sommes nombreux, cela devrait se terminer vers 12h autour d’un verre et d’un repas convivial. Les pommes de terre cette année sont assez petites mais très nombreuses car il a vraiment fait sec et mes arrosages réguliers ne sont pas aussi efficaces que la pluie.

Mathieu, paysan pastier

Mathieu Malet
Paysan pastier
3 rue Buffageasse
79500 Saint-Léger-de-la-Martinière

Mon projet a pris forme au sein de la ferme biologique de la Vacherie en 2014 avec le premier semis de blé dur et la fabrication des pâtes. Installé officiellement en 2016 en agriculture biologique, je cultive aujourd’hui sur 20 ha des prairies (pour des raisons agronomiques), du blé dur, du petit épeautre, du seigle et du sarrasin.
Aujourd’hui le stockage du grain, la mouture et la fabrication des pâtes est entièrement réalisé à la ferme.

La mouture est faite à la ferme sur un moulin à meule de pierre. C’est en mélangeant simplement la semoule semi complète et l’eau que les pâtes prennent forme. Elles sont séchées pendant plus de 20 heures à basse température (30°C). Cette méthode permet de préserver tout les arômes et les qualités nutritionnelles.

Présence mensuelle.

Commandes :

Ci-joint la présentation des produits et le bon de commande :

presentation pâtes d’ici de là

BON DE COMMANDE PATES

Tomatillos

Dans les paniers cette semaine il y a des tomatillos appelés aussi mille tomates, c’est un légume de la famille des solanacées, ça ressemble à un physalis avec une chair d’aubergine. On peut le manger cru quand il est bien mûr et que sa chair est violette, ou alors cuit, quand il est moins mûr, il est l’ingrédient principal de la salsa verde. Vous avez la recette dans la feuille de chou de cette semaine. 

Côté jardin j’ai planté des choux de Chine, des rutabagas, des chicorées et des laitues. Je les ai mis entre mes rangs de poireaux pour optimiser l’arrosage. A peine plantés, j’ai re-semé tous ces légumes pour que vous en ayez tout au long de l’automne

10 ans plutôt arrosés

Cela faisait 5 semaines qu’il n’y avait pas eu une goutte d’eau et il a enfin plu, pile-poil le jour de la fête de l’Amap. Je me doutais bien que les 10 ans seraient arrosés. Au total il est tombé 15 mm. Ce n’est pas énorme mais ça a profité aux derniers semis, j’ai quand même continué à arroser cette semaine. J’ai aussi semé des navets et des radis d’hiver. J’ai couvert le semis d’un voile anti-insecte car sans ça les altises mangent les cotylédons dès qu’ils sortent.

Les effets de la canicule se font ressentir cette semaine sur la production de courgettes. En effet, les fortes chaleurs ont fait couler des fleurs la semaine dernière et il y a donc moins de courgettes cette semaine. Certains pieds de poivrons exposés sud-ouest ont brûlé mais ce n’est pas grave car cette année j’ai la meilleure production de poivrons depuis 10 ans. Il en est de même pour les aubergines, en avant la ratatouille !

Dans les paniers de cette semaine, vous avez des piments végétariens. Ce sont des piments qui ne piquent  pas mais qui ont un super goût de piment, c’est une des révélations de l’année dernière. Les amateurs de piments forts devront attendre deux semaines pour goûter à une douzaine de variétés.

Badigeon de chaux

Avant la canicule, j’ai anticipé la chaleur en blanchissant les parois des serres. C’est un badigeon de chaux qui colle au plastique. Cela a été très efficace puisqu’en plein soleil, il faisait moins chaud que dehors. Cela a épargné un peu les légumes des coups de soleil. Mais la chaleur a tout de même fait mûrir les tomates à vitesse grand V. Elles sont donc très mûres, il faut que vous les manipuliez avec précaution et que vous les consommiez rapidement.

Personnellement j’ai mieux vécu cette canicule car les journées étaient moins longues que fin juin mais ce n’est pas le cas des légumes qui accusent un mois de sécheresse et ont donc souffert. Les arrosages que je fais ne remplacent pas l’eau de la pluie.

Il y a une différence entre les deux champs, le champ du bas qui contient un tout petit peu plus d’argile et de l’ombre a maintenu les légumes dans un meilleur état. 

14 juillet : une date butoir

La date du 14 juillet est une date butoir chez les jardiniers, c’est l’époque des derniers semis de carottes, de haricots et de betteraves. J’ai semé ces 3 légumes lundi et maintenant je vais devoir garder le sol humide pour une levée optimale. Le 14 juillet est aussi le début des semis d’automne, j’ai donc semé avec l’aide d’un ami des choux raves, choux de Chine, chicorées et blettes. Les laitues que je choisis de ne pas cultiver en plein été pour des raisons d’irrigation sont maintenant prêtes à germer pour être mangées en septembre.

Côté météo, c’est toujours très sec, pas de pluie à l’horizon mais plutôt une canicule. Les cultures sont donc densifiées pour permettre d’optimiser l’irrigation sur une plus petite surface. Nous avons déroulé 700 m de goutte à goutte sur les poireaux. La sécheresse a réussi à venir à bout des haricots verts, du maïs à pop-corn et de semis de choux fourragers destinés aux biquettes de Stéphane. Le reste des légumes se porte bien.

De toutes les couleurs

Les légumes souffrent du manque d’eau. J’ai déroulé des centaines de mètres de goutte à goutte et je concentre les légumes pour que tout le monde bénéficie de l’eau. Je fais des semis et des plantations entre les poireaux. Ce qui est positif, c’est que les maladies type oïdium et mildiou ne peuvent pas se développer et les adventices poussent très peu.
On est en pleine production des tomates sous serre, il y en a de toutes les couleurs et de toutes formes. Et bien sûr aucun hybride. C’est valable pour les tomates et pour tous légumes du jardin. Les poivrons sont aussi prolifiques ainsi que les aubergines qui vont arriver bientôt.
La bonne nouvelle de la semaine c’est que, après inspection de mes cultures d’oignons, je vais être sur ma meilleure année depuis que je suis installé. Il faut dire que je les ai bichonnés et que le printemps leur a été favorable.
Dans les paniers, cette semaine, certains concombres et courgettes sont gros, ils ont échappé à ma vigilance. Je les cueille tous les deux jours.