Toute l’actu !

Patates douces et retour de la pluie

Après les feuilles la semaine dernière, maintenant je vous mets les tubercules de patates douces. J’ai commencé la culture il y a 8 mois en les mettant à germer chez moi, puis j’ai fait des plants en motte, puis je les ai plantés vers le mois de mai. La récolte n’est pas évidente car les tubercules ne sont pas directement en dessous du pied donc il faut souvent bêcher un grand carré pour les trouver. Du coup j’en ai abîmé quelques-unes avec la bêche. Il faudra les manger rapidement car elles ne se conservent pas bien quand elles sont égratignées.

Enfin, il a plu 31 mm cette semaine. C’est peut-être un peu tard pour les prairies et les arbres plantés de l’année mais ça fait changer d’aspect tous les légumes.

Les nouvelles du Chant du bois S01E02

2e épisode. Mimosa et Higgy Pop, mes 2 boucs adultes, sont opérationnels depuis le 2 août avec pour l’un 21 femelles et l’autre 28. Les 20 chevrettes (primipares : 1ère gestation en vue), que j’ai gardées cette année, auront la visite de mon demi bouc très prochainement pour faire des petits en décalé par rapport aux chèvres adultes (ou multipares : qui ont eu plusieurs gestations). Elles sont belles et bénéficient d’un emplacement bien ensoleillé dans la chèvrerie. Elles ne sortiront au champ que l’année prochaine pour limiter leurs infestations par les strongles (vers intestinaux) et faire connaissance avec le fil électrifié.

2019 c’est l’année des P. Alors pour accompagner Pénélope, Philomène, Poitevine et autre Petote, je lance le concours pour me trouver les 2 derniers prénoms de ma liste. Un jury constitué de mes filles, Aubane et Fleur, statuera pour retenir les plus beaux, les plus originaux, les plus drôles, les plus oufs. A vos réponses !

Stéphane

Feuilles de patates douces et paillage

Vous trouverez cette semaine dans les paniers des feuilles de patates douces. Il faut les cuisiner comme des épinards. Enlevez le pétiole et ne gardez que le limbe pour les cuisiner. Les feuilles de patates douces, ce n’est pas gadget. A certains endroits c’est reconnu comment étant la meilleure partie d’une patate douce, les tubercules étant réservés pour les cochons. Vous aurez les tubercules les semaines à venir. Le fait d’enlever les feuilles maintenant permet de découvrir le sol, et les campagnols très amateurs des patates douces se retrouvent à découvert et ça limite les attaques. J’en ai fait l’expérience l’année dernière.

La pluie se fait toujours attendre, ma réserve d’eau est au plus bas depuis 10 ans mais ça tient le coup. J’ai beaucoup raisonné mon assolement par rapport aux arrosages. La paille pour les paillages de l’année prochaine est déjà arrivée.

Les nouvelles du Chant du bois S01E01

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas pris un moment pour donner des nouvelles de la ferme !

1er épisode. Côté météo, l’année 2019 est surprenante, de l’herbe à gogo au printemps, mais compliqué d’en faire profiter les chèvres au maximum, de faire du foin de bonne qualité entre 2 averses. Heureusement, j’ai une machine qui s’appelle une remorque-autochargeuse, qui fauche et charge de l’herbe fraîche pour les parcelles éloignées. Les chèvres s’en régalent, mais à l’auge. Depuis les semis de printemps, soit le maïs, le tournesol, les betteraves, puis les choux, 88 mm en 75 jours. Alors, pour gagner un fromage de chèvre Poitevine de la ferme du Chant du bois, donnez-moi la différence de pluviométrie en mm entre la ferme de Jean et ma ferme du 15 juin au 31 août.

Stéphane

Légumes feuilles d’automne

Malgré la sécheresse, c’est l’arrivée des légumes feuilles d’automne (laitue, chicorée, blettes, choux chinois…) Ils ont poussé entre les rangs de poireaux et ont bénéficié de l’arrosage et de l’ombre des poireaux. Par contre, c’est la fin des tomates, des concombres et des courgettes. Les poivrons et les aubergines vont encore faire de la résistance. Les températures annoncées les jours à venir vont leur être bénéfiques. 

Mehdi, amapien et néanmoins copain, récupère les bouchons en liège. Pour quoi faire ? A vous de lui demander. Un pot sera laissé à la distribution pour vos dons.

Mini-concombres

J’ai découvert les mini-concombres chez une collègue maraîchère. Ils ont l’avantage d’être très prolifiques et de garder une petite taille. Ils sont délicieux à l’apéritif et si vous arrivez à en garder assez, ils peuvent aussi être accommodés à l’aigre doux ou mis en bocaux comme les cornichons. J’ai eu l’occasion d’en goûter comme cela et c’était délicieux.

Samedi c’était le dixième ramassage de patates. Une fois de plus, il a fait beau temps. Vous étiez nombreux, amapiens et copains. Il ne manquait que les pommes de terre. La récolte est médiocre, c’est même la pire en 10 ans. Elles ont été plantées tard au regard de la météo de cette année. La deuxième canicule a complètement brûlé les fanes et la croissance s’est arrêtée. Ça reste dans mon top 10 de mes récoltes de pommes de terre ! Merci tout de même aux amapiens ramasseurs qui ont été vaillants car le travail de ramassage était tout de même conséquent surtout dans la poussière dégagée par le sol desséché.

Ramassage des pommes de terre, samedi 31 août

Le ramassage des pommes de terre chez Jean aura lieu samedi prochain 31 août. Nous vous espérons nombreux pour ce moment sympathique. Conditions météos annoncées idéales : beau mais pas trop chaud. Si le ramassage vous est difficile, joignez-vous quand même à nous pour nous encourager, jouer de la musique, raconter des histoires ou simplement partager l’apéro et le pique-nique.

Rendez-vous : 9h30 chez Jean. Covoiturage : 8h20 parking de la MDE

22 000 euros le kilo

J’ai commencé à arracher les tomates sous serre. D’une part, elles donnent de moins en moins, elles sont fatiguées car elles produisent depuis la fin juin, d’autre part j’ai besoin de la place pour les épinards, mâche, laitues, radis… et enfin je ne peux plus les voir. Du coup vous avez des tomates vertes qui peuvent se consommer salées et sucrées, je vous invite à vous référer au site de l’amap où il y a des recettes qui ont fait leurs preuves. Vous pouvez aussi choisir de les laisser mûrir mais ça ne sera pas les meilleures tomates. A vous de voir. Il me reste encore quelques pieds de tomates sous serre et pas mal dehors. Vous pouvez garder les graines des tomates pour en semer l’année prochaine. Je n’utilise aucune semence hybride depuis le début de l’amap.

Vous trouverez aussi dans le panier de cette semaine ce fameux piment à 22 000 euros le kilo (snobisme). C’est le petit piment jaune appelé aji charapita. C’est un piment sauvage du Pérou qu’un copain m’a ramené il y a deux ans. Vous pouvez aussi garder les graines, je l’ai isolé des autres piments pour qu’ils ne se croisent pas. Il a un goût unique très fruité. Il garde ce goût même quand il est sec.