Toute l’actu !

Pause hivernale

Après cette distribution je vais être quelques semaines sans livrer. Faire une pause va faire du bien. Depuis avril je livre sans discontinuer. Ces derniers temps j’en avais marre car je passais mes jeudis et vendredis matin sous la flotte et dans la boue à faire des récoltes. Les récoltes d’hiver sont plus pénibles que celles du printemps et de l’été. Je ferai une distribution courant janvier. Je vous tiens informé. Il reste pas mal de poireaux, des betteraves, de la salade et des radis…

Jean

Vin chaud le 22 décembre

Depuis qu’on s’est croisés vendredi dernier il n’a fait que pleuvoir. Il est tombé 90 mm. Les sols avaient juste commencé à ressuyer. Et là, de nouveau, tout baigne, les serres sont aussi inondées. Toute cette eau depuis la mi-octobre a posé des pourritures sur les laitues, carottes et betteraves. Les choux kale eux ont jauni à cause de l’hydromorphie. A part les récoltes je ne peux rien faire au jardin.
Je vais assurer la livraison du 22 décembre. L’AMAP vous offrira un vin chaud. Par contre, le 29 décembre il n’y aura pas de distribution de légumes. Mais les autres paysans seront là, peut-être sur une plage horaire réduite. On vous tient au courant le plus vite possible.

Jean

Présence des producteurs

  • Chaque semaine
  • La ferme du Chant du bois : fromages de chèvre, yaourts, lait
  • Les passants : pains et brioches
  • La ferme des Branjardières : œufs
  • Tous les quinze jours 
  • Olio di Olivio : huile d’olive, tomates séchées, olives d’Italie, 22 décembre
  • Chaque mois
  • Ekitrade : produits du commerce équitable
  • Vincent Grolier : bœuf et veau (dernier vendredi du mois)
  • Miel et goûter d’antan : miel, pain d’épice, nutamiel, 22 décembre
  • De temps à autre
  • Agrumes, livraison autour du 18 décembre

Pour vos commandes, voir la rubrique Les producteurs associés

Rebachage

Les chantiers ont avancé au jardin cette semaine. J’ai enfin fini de planter l’ail. J’étais dans les temps, mais je ne pouvais pas le faire avant car il avait beaucoup trop plu et le terrain était impraticable. L’autre gros chantier était le rebachage d’une serre. On a fixé dimanche matin une bâche de 42 m par 11 m. Ce genre de chantier est possible si on est nombreux et s’il n’y a pas de vent. Je remercie les personnes qui sont venues un dimanche matin à 8h30 par -4°C. Merci à Annick, Arlette, Barbara, Jacqueline, Nicole, Sylviane, Josiane, ma mère, Munim, Anthony, Etienne, Jean-Louis, Juliette et Maïlys. Une équipe de choc.
Ça nous a pris trois heures.

Jean

Rebachage

J’ai enfin pu commencer à planter l’ail en début de semaine. Je n’ai pas fini car c’est un long chantier et il est tombé 15 mm, ce qui a rendu le terrain impraticable. J’aurai certainement une fenêtre de temps sec pour finir la semaine prochaine. Si dimanche il n’y a pas trop de vent je vais pouvoir rebacher une serre. Ça va me soulager si ça se fait.

Jean

Il est temps

Comme souvent dans la feuille de chou,  je vous parle de la pluie et du beau temps. Cette semaine on a eu les deux. Malgré tout ça a un peu séché dans les serres. Cela m’a permis de faire des plantations de salades, mâches et aromatiques. Dès que ça aura assez séché dehors je me jette sur la plantation d’ail. Il est temps… 

Jean

Audit bio

La semaine dernière j’ai eu mon audit bio. Je suis prévenu 10 jours avant. L’auditrice vérifie toutes mes factures et les certificats de mes fournisseurs. Ensuite elle inspecte les stocks de semences et terreau et enfin un tour de la ferme. Chez moi ça prend 3 heures. C’était mon quinzième audit et j’ai eu 15 auditeurs différents. L’organisme certificateur est Ecocert. Dans l’année, on a aussi un contrôle inopiné où on est prévenu 10 minutes avant. Je n’ ai pas eu d’écart signalé.

Côté jardin ça baigne ! Plus de 400 mm de pluie en moins d’un mois. Je me mouille pour vous.

Dans les paniers il y a des chicorées. Pour ceux qui n’aiment pas trop les salades amères vous pouvez les braiser comme des endives, moi j’adore.

Jean

Nuit de tempête

Je n’ai pas bien dormi la nuit de la tempête. Le dimanche matin, je suis allé la boule au ventre faire le tour de la ferme. Les serres étaient toujours là et les chevaux broutaient tranquillement.Ouf ! j’ai juste quelques arbres qui sont tombés, ça fera du bois de chauffage.

Par contre, ce qui m’exaspère c’est l’excès d’eau. Les sols du champ et des serres sont saturés en eau. Je m’enfonce à mi-mollet partout. J’ai des légumes qui commencent à pourrir.

Dans les paniers il y a des courges pomme d’or. Ce sont des courges individuelles à faire cuire au four ou 15 minutes à la vapeur. Puis ensuite il faut les farcir !

Jean