Toute l’actu !

Menthe bergamote

Cette semaine, vous avez dans votre panier de la menthe bergamote. C’est une menthe avec un parfum d’agrume (mentha piperita croisée avec mentha citrata – à confirmer par Jean…). La menthe bergamote s’utilise en infusion ou dans les desserts : salades de fruits, sorbets, quatre-quarts… confitures. On peut aussi la mettre dans les sauces, avec de l’agneau ou encore avec du poisson.
Si vous voulez avoir de la menthe chez vous, en pot ou dans le jardin, mettez celle que Jean vous a donnée dans un verre d’eau et attendez que des racines se développent. Vous pouvez ensuite l’installer où vous voulez. Attention, elle se développe particulièrement bien ! La culture en pot permet de limiter la plante. Si vous la mettez en pleine terre, plantez autour des briques ou des tuiles romaines pour l’empêcher de s’étendre.
Il est conseillé de rabattre les plantes très court plusieurs fois dans l’année, pour favoriser la croissance de jeunes pousses beaucoup plus parfumées. En hiver, n’oubliez pas de marquer l’emplacement pour bien la retrouver au printemps.
Vous pouvez de la même manière mettre à raciner toutes les menthes, mais aussi le basilic, ce qui vous permettra d’en avoir dans plusieurs pots et de faire votre pesto.

La nuit où les ragondins mangèrent de la salade verte

Cette semaine, avec la pluie qu’il y a eu, je me suis réfugié sous les serres. Du coup, l’intérieur des serres est quasi nickel, c’est-à-dire que sur les dernières plantations, la taille des tomates et le désherbage, je suis à jour. Dehors les légumes profitent bien malgré les températures pas très élevées. Les altises, ravageurs de brassicacées (chou, navet, radis…) n’aiment pas l’humidité, ils ont donc laissé tranquilles les choux et les rutabagas que j’ai plantés la semaine dernière : la bonne affaire ! Par contre la moins bonne affaire c’est une centaine de salades qui ont été mangées en trois nuits. Elles étaient prêtes pour ce vendredi. J’ai commencé par accuser les enfants, puis les chevreuils mais il n’y avait pas une trace de pas. Après une analyse coprologique faite par un ami chasseur cueilleur, sans aucun doute ce sont des ragondins qui ont sévi. Comme s’il n’y avait pas autre chose à manger en ce moment dans les champs ! Donc j’ai mis des pièges en espérant en capturer et les relâcher pas loin de chez les collègues, mais comme d’habitude je risque de piéger Jean Mi mon chat. Décidément ces bestioles introduites venant d’outre-Atlantique (ragondins et doryphores) me donnent du fil à retordre.

Savez-vous planter les choux ?

J’ai quasiment fini les plantations de légumes d’été. J’ai encore planté des tomates, des aubergines et des poivrons cette semaine. Je n’ai jamais autant planté d’aubergines que cette année. L’année dernière j’ai reproduit mes semences et je me suis retrouvé avec des graines d’aubergines pour plusieurs années. Du coup je me suis lâché sur les semis et j’ai fait plein de plants. Le gros problème avec les aubergines c’est que les doryphores en raffolent. Il y a aussi les chevreuils qui ont raffolé des salades que j’avais plantées entre les aubergines en plein champ. Ce qui est bien c’est qu’ils n’ont pas touché aux choux qui étaient juste à côté. Les choux, ce n’est pas mon point fort mais je persévère, cette année je leur ai réservé le meilleur coin de la ferme et je les bichonne. Si avec ça cela ne marche pas et bien j’essaierai autre chose. Ma grand-mère est vendéenne, bon dieu je ne peux pas baisser les bras !,

Chewing-gum végétal

Après deux semaines de plantations assez intenses, on est maintenant à l’heure du binage. Il faut être très réactif au début pour ne pas se faire déborder. J’essaye de biner jusqu’à la mi – culture puis je laisse car les  herbes qui poussent après ne risquent plus de concurrencer les légumes. 

J’ai fait un gros chantier de taille de tomates. Ce travail est assez long et il faut y revenir souvent. Pour l’instant les pieds sont beaux.

Vous avez du fenouil dans les paniers, je vous laisse volontairement les fanes car elles peuvent aromatiser un bouillon ou autre. Mes enfants depuis des années mâchent des tiges de fenouil et s’en font un chewing-gum végétal. (à tester !)

Pucerons

Samedi et dimanche dernier, il est tombé 26 mm, c’est super pour les nombreuses plantations que j’ai faites la semaine d’avant. J’ai presque fini de planter dehors les légumes qui craignent le froid (courge et physalis cette semaine). J’ai pu aussi semer des haricots verts, des cocos, des betteraves et encore des carottes. Le jardin se remplit très vite. Tout est bien parti, il n’y a que les pucerons sur les poivrons et les concombres qui m’embêtent.

Engrais verts

Cette semaine a été intense en travaux maraîchers. J’ai fait, avec l’aide de Clément en stage cette semaine, des semis de concombres, betteraves, haricots, salades … et des plantations de courgettes, pâtissons, salades, aubergines, poivrons … Les carottes et les panais sont bien levés et pas trop pleins d’herbe. Les doryphores quant à eux sont de retour sur les aubergines et il y a déjà plein de pontes. J’écrase ces pontes à la main.

J’ai aussi broyé 2000 m² d’un mélange de trèfle, pois, féverole, blé, mélilot, avoine… On appelle ça des engrais verts (voir photo prise le jeudi midi) ils protègent, structurent, nourrissent le sol, et en plus c’est beau et mellifère. Je vais ensuite incorporer la matière au sol et y planter des poireaux dans un mois.

Nouvelles de Guillaume

Guillaume, un ancien stagiaire de Jean, s’installe en maraîchage à Saint-Maixent, sur les terres de ses grands-parents. Plusieurs d’entre nous sont allés avec Jean participer à une première réunion en vue de constituer une AMAP sur le modèle de la nôtre, autour de cette installation.

Pour nous, c’était il y a 10 ans et… notre amap se porte bien. C’était bien de pouvoir le dire aux futurs amapiens de St Maixent.

Planter les patates, gourmander les tomates

J’ai réussi à planter les patates cette semaine. A peine je coupais le moteur du tracteur qu’il s’est mis à pleuvoir et depuis il est tombé 25 mm. J’ai donc eu de la chance car cette pluie aurait pu encore repousser ces plantations car la terre aurait trop collé.

Je mets dans les paniers des grandes feuilles de choux. Traditionnellement on s’en sert pour y cuire la grimolle dans le Poitou. Vous pouvez aussi vous en servir pour faire des ballotins ou du farci poitevin.

J’ai gourmandé une première fois les tomates sous serre et elles sont en fleurs pour la plupart. Les plants de courgettes, aubergines, poivrons tomates et citrouilles sont prêts à être plantés en plein champ puisque maintenant on ne craint plus les gelées.