Toute l’actu !

Devinette

« Malgré son aspect de pitre blafard qui, la tête en bas, dresse en l’air ses jambes pantalonnées de vert, malgré la tignasse blanche qui se hérisse en un toupet grotesque sur son crâne déprimé de crétin microcéphale emmanché d’un cou rigide et démesurément long, … Aïe aïe aïe, de quel amapien est-ce la description ?… [il] a le droit de s’enorgueillir, comme l’ail et l’oignon, de l’ancienneté de sa généalogie… Peut-être même est-ce cela qui lui a, si j’ose m’exprimer ainsi, fait perdre la tête, cette tête robuste, divisée en plusieurs caïeux, à laquelle on reconnaît son ancêtre, l’Allium ampeloprasum. »

Vous avez trouvé ?

Prochaines livraisons

  • Ekitrade (produits exotiques en bio et/ou équitable : thé, café, jus de fruits, sucre de coco, …) : tous les 15 jours si possible
  • Maël (œufs) : chaque semaine
  • Anne (pain) : vacances
  • Vincent pour le bœuf : dernier vendredi du mois donc le 25 janvier
  • Gaec de l’étang (porc) : en 2019

 

Agriculture et culture

Il est bien connu que les pommes de terre nous viennent d’Amérique du sud. Mais savez-vous comment les Indiens de la Cordillère les conservaient ? Comme elles contiennent 75% d’eau, ils les exposaient la nuit au froid et le jour à une chaleur torride. Au bout de quelques jours, elles ressemblaient à de petites pierres noires de la taille d’une grosse noix, dures et légères. Pour les consommer, il suffisait de les faire tremper dans l’eau.

D’après « Des légumes » de Jean-Marie Pelt

Ouf ! Pour nous, facile, c’est Jean et les mulots qui se chargent de la conservation

Beurre de sauge

Cette semaine on s’est réuni avec plusieurs maraîchers pour faire une partie de nos commandes de graines ensemble. C’est assez chouette de se retrouver entre collègues et ça n’arrive pas très souvent. L’achat de certaines semences en plus grande quantité est inintéressante. On en profite pour échanger, sur les choix variétaux et les techniques culturales tout en buvant quelques tisanes.

Cette semaine il y a de la sauge dans les paniers. Le beurre de sauge est délicieux, il accompagne poisson, pâte, riz…

Il faut faire fondre du beurre avec un peu d’huile d’olive (pour que ça ne colle pas) ensuite vous mettez quelques feuilles de sauge et un zeste de citron. Au premier bouillon vous éteignez et servez. Simple, rapide et très efficace.

Les belles journées

Il ne se passe pas grand-chose en ce moment au jardin. Il y a malgré tout un peu de surveillance à faire. Les belles journées, j’ouvre les serres pour ventiler et éviter la pourriture sur les salades. De la mâche et des carottes lèvent. 

Il y aura une interruption dans la livraison des paniers à partir du 25 janvier jour de l’AG. 

Pop-corn

J’ai cultivé cette année du maïs à pop-corn. C’est un ami qui le fait pousser depuis plus de 15 ans à Millac qui me l’a donné. Vous pourrez vous-même le ressemer car j’ai pris des précautions pour ne pas qu’il s’hybride avec ma variété de maïs doux. 300 m, les serres et deux grandes haies les séparaient. Je les ai récoltés au mois d’octobre car les corneilles venaient les manger sur pied. Quand j’ai voulu les faire éclater dans la poêle à ce moment-là ça ne marchait pas car ça a besoin de plusieurs mois de séchage. Maintenant ils sont prêts. Attention il faut bien placer un couvercle car ça saute vraiment. Chez nous, nous utilisons un couvercle vitré. On peut donc voir le maïs exploser, c’est l’attraction garantie !

Trente-troisième panier

La saison 9 a commencé le 11 mai 2018 et ce vendredi c’est le 33 ième panier de la saison. Je vais livrer encore quelques semaines avant de faire une pause en février. Dans le jardin il reste des poireaux, des carottes, des panais, des betteraves, de la mâche, des laitues, des radis, des navets, des chouraves, des topinambours… On est sur la fin des courges qui ont encore bien donné cette année et elles se sont très bien gardées. Je pense que vous devez en avoir en stock chez vous. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais cette année il n’y a pas eu de courges spaghettis, j’ai oublié de les semer.

Deux gros chantiers

Cette semaine avec l’aide de Yann et de Clément en stage, j’ai pu boucler les derniers deux gros chantiers de la saison, c’est à dire la plantation d’ail et la mise au forçage des endives.

Les conditions météo ont été avec nous et ces deux gros chantiers sont passés comme une lettre à la poste.

La production de racines d’endives cette année est bonne. J’ai une bonne quantité et de bon calibre.

Il y a dans les paniers cette semaine un mélange de salades dans lequel vous allez retrouver : de la chicorée rouge de Vérone, des cœurs de pain de sucre, de la frisée, de la laitue, du cresson alénois, et du chou de Chine (encore lui).