A vos recettes

Croquettes de poireaux

800g de pommes de terre / 2 œufs / noix de muscade / 400g de poireaux / 1 càs de margarine / sel et poivre

Faire cuire les pommes de terre dans leur peau et les éplucher. Les réduire en purée.

Battre les œufs avec le sel, le poivre et la noix de muscade. Incorporer à la purée.

Couper les poireaux en lanières fines.

Mettre à chauffer la margarine dans une poêle. Ajouter 2 càs d’eau. Y faire étuver les poireaux jusqu’à ce qu’ils soient presque tendres puis égoutter. Les ajouter à la purée. Bien mélanger.

Faire chauffer une poêle graissée et y déposer des boulettes du mélange et les aplatir. Faire cuire qqs min et servir chaud.

recette d’Hélène

Pesto de feuilles d’épinards et autres

Pour 1 bol de pesto d’épinards

75g d’amandes / 100 g d’épinards / 60 g de Parmesan / 1 gousse d’ail / 150 ml d’huile d’olive / 2 cuillères à soupe de jus de citron jaune / 1 pincée de sel / 1 pincée de poivre

Testé et approuvé.

Vous pouvez faire la même chose avec de la moutarde (la moutarde indienne de la semaine dernière a donné un très bon résultat) et du basilic bien sûr. A la place des amandes, on peut mettre des noisettes, des pignons de pin, … On place tout dans un mortier, un peu d’huile de coude et c’est parfait !

 Le pesto se conserve très bien. 

recette de Béné

Moelleux de courge aux noisettes

70 g de beurre / 300 g de courge butternut cuite (ou musquée ou potimarron) / 60 g de noisettes / 50 g de sucre roux ou 70 g de sucre de coco / 150 g de farine de riz (ou autre selon la texture désirée) / ½ sachet de poudre à lever / 3 œufs / 1 càc cannelle, muscade ou gingembre (mélange possible)

Préchauffer le four à 180°. Sortir le beurre du réfrigérateur et le couper en petits morceaux. Réserver à température ambiante.

Réduire la courge en purée (sans la peau). Faire griller les noisettes avant de les réduire en poudre (pas obligatoire, on peut seulement les concasser).

Mélanger le beurre ramolli avec le sucre dans un saladier. Ajouter la purée de courge et les œufs. Mélanger. Incorporer la farine, le poudre à lever, la poudre de noisettes et les épices. Mélanger.

Verser la préparation dans un moule beurré et chemisé. Mettre 25 min au four.

Pak choï sauté à l’ail et au piment

Un ou deux petits pak choï / 1 ou 2 gousses d’ail / 1 morceau de piment fort (selon votre goût) / 1 pincée de sucre roux / 1 ou 2 càs de sauce soja / huile de sésame ou d’olive 

Laver et sécher les choux. Couper les côtes en morceaux et hacher la partie verte. Réserver séparément. Couper l’ail en tranches fines, après l’avoir dégermé. Chauffer un peu d’huile dans une poêle à fond pas trop épais de préférence, et y jeter les côtes et l’ail. Faire revenir 3 ou 4 minutes. Ajouter alors le vert des choux et le piment et continuer à faire sauter à feu moyen/fort. Quand le vert est ramolli, ajoutez la sauce soja ainsi que le sucre et poursuivez la cuisson encore 2 ou 3 minutes. Transférer dans un bol de service et déguster sans attendre en accompagnement.             

Recette de Chakchouka automnale

1/2 potiron, champignons (shiitakés ou autre), œufs, feta, chou pak-choï, pulpe de tomates, 1 oignon, 1 gousse d’ail, paprika.

Éplucher et couper en dés le potiron et faire cuire au four sur une feuille de papier cuisson, huiler, saupoudrer de paprika, saler et poivrer. Mettre au four à 200°, 20 min environ.

Faire revenir l’oignon émincé, couper l’ail en deux le faire revenir 3 min avec l’oignon. Ajouter le chou haché dans la longueur et les champignons. Les faire dorer 5 min, verser la pulpe de tomate, saler, poivrer et faire mijoter à feu moyen 15 min pour la faire réduire.

Retirer la gousse d’ail et répartir dans 2 petites poêles ou cassolettes individuelles.

Casser un œuf au centre de chacune et faire cuire 3/4 minutes à couvert. Une fois que le blanc est pris mais avant que le jaune ne fige, retirer du feu.

Répartir les dés de courge et émietter la feta par-dessus.

Vous pouvez faire la même chose avec vos restes de légumes.

Recette de Bénédicte

Quelques infos sur le Carolina reaper (la faucheuse de Caroline)

Entrées, plats, desserts, boissons, il trouve sa place partout à partir du moment où on apprécie son piquant. Mais le piment Carolina Reaper n’est pas que brûlant, il est aussi très savoureux et fruité si on supporte son piquant !

Habituellement, en cuisine, on s’en sert juste infusé dans la préparation, plus ou moins longtemps selon l’appétence que l’on a pour le piquant. Astuce : mettez-le dans une boule à thé afin qu’il infuse sans partir dans le plat, et retirez-le quand le plat est suffisamment relevé. Vous pourrez le mettre à infuser dans vos sauces, plats en sauce, marinades, huiles aromatisées, pili-pili, soupes, veloutés, bref, partout où il est infusable.

On peut aussi frotter les aliments avec, mais c’est plus risqué, si un morceau de piment se détache pour aller dans le plat, ça peut faire mal !

Si vous souhaitez le manger et l’utiliser petit par petit, c’est à vos risques et périls ! Servez-vous alors directement des petits morceaux du piment pour relever votre cuisine. Il est aussi possible de le mixer pour en faire une poudre de Reaper, à utiliser avec parcimonie !

Il est intéressant, mais pas obligatoire, de réhydrater le piment pendant environ 30 min dans de l’eau tiède avant usage.

Infos trouvées sur ileauxepices.com

Acras de morue antillais (60 pièces)

400 g de filet de morue salée / 200 g de farine / 100 g de fleur de maïs / 25 cl de lait / 1 œuf / 1 oignon / 1 sachet de levure chimique / 1 brin de persil plat / 4 gousses d’ail / des piments végétariens (ou les autres si on aime le piquant) / Huile de friture / Sel poivre                                                        

Mettre la moue à dessaler dans un grand volume d’eau au frais pendant 24h en changeant l’eau au moins 1 fois. Le lendemain, poursuivre le dessalage en faisant cuire la morue dans une casserole d’eau à gros bouillon. Une écume va se former. Vider l’eau et recommencer 2 fois. Goûter pour être certain que la morue a bien dessalé. Emietter ensuite grossièrement le poisson et réserver. Mettre 1/4 du piment (ou moins selon vos goûts) dans le bol d’un mixeur et détailler le reste en cubes puis le mettre au congélateur dans une double poche congélation. Ajouter l’oignon, les gousses d’ail dégermées et le persil dans le mixeur et mixer jusqu’à obtention d’une pâte. Dans un saladier, mélanger la farine, le lait tiède et l’œuf jusqu’à la soumission et l’obtention d’une pâte homogène. Saler et poivrer. Incorporer la pâte d’oignon et la morue émiettée. Ajouter la levure, bien mélanger puis filmer et placer au frigo pendant 4 heures.

Faire chauffer l’huile de friture et déposer de petites quantités de pâte. J’utilise une cuillère à café. La pâte va gonfler et remonter au cours de la cuisson. Laisser dorer (plus ou moins selon que vous allez consommer immédiatement ou congeler) puis déposer les beignets sur du papier absorbant.

Condiment de piments végétariens

250g de piments végétariens coupés grossièrement sans les graines (je complète avec des poivrons si besoin) / 1 échalote épluchée et coupée grossièrement / 2 gousses d’ail épluchées et coupées grossièrement / 50 ml de vinaigre de cidre / jus d’1/2 citron vert / 2 cuillères à café de sel / 2 cuillères à soupe d’huile / 1 cuillère à café de sucre de canne (facultatif) / 1 branche de persil hachée grossièrement / 1 pincée de bois d’Inde en poudre / 1/2 carotte épluchée et coupée grossièrement / 1 branche de thym 

Mixer de manière à obtenir une texture ni trop fine ni trop grossière l’ail, l’échalote, la carotte, les piments végétariens, le persil et le thym. 

Verser la préparation obtenue dans un saladier. Ajouter le bois d’Inde en poudre et mélanger.

Faire chauffer l’huile dans une sauteuse à feu moyen. Une fois l’huile chaude, ajouter la préparation mixée. Faire revenir 3 à 5 minutes en remuant régulièrement.

Ajouter le sel et le sucre de canne. Mélanger.

Puis ajouter le vinaigre et le jus de citron vert. Mélanger. Éteindre le feu et laisser refroidir.

Verser la préparation dans un bocal hermétique. Verser dessus un filet d’huile pour optimiser la conservation. Se conserve au frais pendant plusieurs semaines.

J’utilise ce condiment pour assaisonnement une salade ou accompagner une viande froide ou un poisson.

Il fera aussi l’affaire à l’apéro sur un toast de pain grillé.