Amap du chaudron d'or

Velouté de céleri branche

Laver les branches et feuilles de Céleri (environ 500g). Couper 1 oignon que vous faites cuire à feu doux dans une casserole avec du beurre. 

Ajouter le céleri coupé en petits morceaux, branche et feuille et un peu de curry en poudre. Remuer une minute puis verser 40 cl de bouillon de volaille. Couvrir, porter à ébullition puis faite cuire 25 min à feu doux. Mixer finement et ajouter 25 cl de crème. Saler et poivrer si besoin. Parsemer de feuilles de coriandre. 

TRÈS IMPORTANT. Si vous n’avez pas épluché les céleris, passez la soupe au moulin à légumes afin d’enlever tous les fils des tiges, sinon la soupe sera immangeable.  

recette de Bénédicte

Alternatiba 17 et 18 septembre

L’AMAP du chaudron d’or sera présente au village ALTERNATIBA le samedi 17 septembre de 14h30 à 19h00 et le dimanche 18 septembre de 10h30 à 18h00 au parc du Triangle d’or à Poitiers. Les villages des alternatives lancés depuis 2013 à l’initiative d’Alternatiba Bayonne ont essaimé partout en France pour alerter, informer, mobiliser sur le changement climatique.

Rejoignez-nous dans le quartier « se nourrir ».

Jean doit participer le dimanche 18 septembre à une table ronde de 16h à 17h : « De la production à la distribution ».

Si vous pouvez donner un peu de votre temps durant ce week-end pour tenir le stand, merci de vous inscrire en cliquant sur le lien suivant : https://framadate.org/rx91wLbHDwujxhrW

Tomates rouges et tomates vertes

En début de semaine, Juliette et Camille (une amapienne) ont fait des milliers de plants (laitue, mâche, oignons, choux…) qui seront plantés dans les serres. Justement, cette semaine, nous avons arraché les tomates sous serre avec l’aide de ma maman pour faire de la place. Vous avez donc dans les paniers cette semaine les dernières tomates rouges ainsi que des tomates vertes (pas arrivées à maturité). Avec les tomates vertes plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous pouvez les laisser mûrir ou bien les cuisiner. Je sais que l’on peut les cuisiner dans des gâteaux, confitures ou même en tarte salée ( voir rubrique « recette » sur le site de l’amap). L’année dernière, un amapien en a fait du ketchup, il m’en a offert un pot et c’est une tuerie! Vous pouvez retrouver la recette sur la feuille de chou.

Les orages du début de semaine sont passés à côté de chez Polet. Les sols sont super secs, j’ai donc dû remettre en fonctionnement l’arrosage. Les radis, choux et poireaux étaient demandeurs.

Jean

Ketchup de tomates vertes

30 tomates vertes / 60 ml (1/4 tasse) de gros sel / 75 ml (1/3 tasse) d’épices à marinades / 8 gros oignons, hachés / 3 pommes, pelées, épépinées et coupées en dés / 2 branches de céleri, coupées en dés / 1 litre (4 tasses) de vinaigre blanc / 1,5 litre (6 tasses) de sucre 

A l’aide d’un couteau, pratiquer une petite incision en croix sur la pelure des tomates, à l’opposé du pédoncule. Plonger les tomates dans une grande casserole d’eau bouillante et les blanchir environ 4 minutes. Les déposer dans l’eau froide puis les peler. Si les tomates ne se pèlent pas facilement, utiliser un couteau économe. Trancher les tomates finement. Les déposer dans une grande casserole avec le gros sel. Laisser dégorger une nuit.

Bien égoutter.

Déposer les épices à marinade dans une boule à thé ou dans un morceau de coton à fromage, puis ficeler.

Dans la grande casserole, déposer les tomates, les oignons, les pommes, le céleri, les épices à marinade et le vinaigre.

Porter à ébullition, réduire à feu moyen et cuire environ 2 h 30 à découvert, en remuant de temps à autre. Ajouter le sucre et poursuivre la cuisson 1 heure à feu doux, en remuant à l’occasion.

Verser dans des bocaux stérilisés chauds. Stériliser les bocaux de ketchup remplis et bien fermés dans l’eau bouillante pendant 15 minutes pour assurer une longue conservation. On peut aussi congeler le ketchup, sans le stériliser.

La rentrée de Juliette

Cette semaine, c’était la rentrée de Juliette (mon apprentie) à l’école. Elle commence sa deuxième année. Malgré son absence, la vie continue au jardin ! 

Comme il a plu début septembre, j’ai eu pas mal de binage à faire. J’ai aussi  continué les semis et les plantations. Dans le panier de cette semaine, vous ne trouverez pas de tomates. Elles tardent à finir de mûrir. 

La semaine prochaine, vous aurez la fin de la récolte en tomates rouges et tomates vertes. En effet, j’arrache tout ce qui est sous serre pour commencer à mettre les légumes feuilles : épinards, mâche, laitues…

Jean

Crème d’aubergine au yaourt

4 aubergines / 2 càs d’huile d’olive / 5 gousses d’ail / 2 yaourts / sel, poivre

Faire cuire les aubergines entières au four à 180° (th 6) pendant 20 min.

Couper les aubergines en deux, retirer la pulpe et la mettre dans un saladier. Ajouter l’huile d’olive et bien mélanger en écrasant avec une fourchette.

Peler les gousses d’ail puis les presser. Les ajouter à la préparation, mélanger et incorporer le yaourt. Saler et poivrer. Bien remuer.

Réserver au frais avant de servir.

Courgettes râpées à la muscade

4 courgettes / 2 càs d’huile d’olive / le jus d’1/2 citron / 1/4 de càc de noix de muscade râpée / une pincée de graines de cumin / 2 gousses d’ail hachées / sel, poivre

Laver et essuyer les courgettes puis les râper sans les éplucher. 

Dans un saladier, mélanger l’huile avec le jus de citron. Ajouter la noix de muscade râpée, le cumin, l’ail haché, le poivre et le sel.

Ajouter les courgettes râpées et mélanger. Servir aussitôt.

Le point de vue du maraîcher

Dimanche dernier c’était la récolte des pommes de terre. Merci à la quarantaine d’amapiens qui sont venus nous aider. Je suis assez content du rendement au regard de cette année difficile. Cette année je me suis moins éparpillé dans le nombre de variétés cultivées. Je n’en ai cultivé que deux qui étaient satisfaisantes les années passées. Derrière les patates, je viens de semer un mélange d’engrais vert (mélilot, trèfle, moutarde, phacélie, lin…) pour ne pas laisser le sol nu cet hiver. Ce qui est super c’est qu’il a plu 22 mm depuis. Cela permettra à cet engrais de bien lever. Les légumes du jardin en profitent aussi. Je vous mets deux kilos de pommes de terre cette semaine car j’ai besoin de libérer des caisses toutes occupées par cette belle récolte. Je pense pouvoir ensuite vous fournir 1 kg de pommes de terre chaque semaine jusqu’au mois de mars.

Jean