Toute l’actu !

Epiphanie

En ce jour d’Epiphanie, j’ai la galette sous les pieds et les fèves dans les poches car je ne peux pas semer. En effet, cette semaine il est encore tombé pas mal d’eau. Le jardin est engorgé ainsi que la troisième serre. L’eau s’est infiltrée par-dessous (en coulant sur la couche d’argile à 50 cm sous la surface).

Je ne peux donc pas semer ou planter dans cette serre. Dans les deux autres, j’ai pu semer et planter des salades. Je vais préparer le sol pour la première plantation de pommes de terre à la fin du mois. Il y aura, si tout se passe bien, des pommes de terre nouvelles au printemps.

Jamais les veilles de messe

Les topinambours comme les rutabagas ont laissé des mauvais souvenirs aux gens qui ont vécu la guerre car ces légumes n’étaient pas réquisitionnés au titre des indemnités de guerre versées à l’Allemagne. Ils en ont donc consommé beaucoup. Quand ma grand-mère a vu ça au jardin, elle m’a demandé si je voulais faire « dau gorets »

Cependant ce légume a un bon gout d’artichaut et de salsifis. Il peut se consommer de différentes façons : en vinaigrette (préalablement cuit à la vapeur), frit, en purée, en soupe ou sauté (après cuisson vapeur). On pourrait aussi le manger cru et râpé (nous n’avons pas essayé).

Ce légume délicieux a un seul défaut, il fait « chanter » les lendemains. Et comme dit mon autre grand-mère « J’en mange jamais les veilles de messe ! ».

Les poireaux cette année sont infestés de teignes du poireau. Un moyen de lutte biologique est la culture de la carotte en compagnonnage avec celle du poireau et réciproquement, le poireau éloigne la mouche de la carotte. J’ai cultivé ces deux légumes l’un à coté de l’autre et la lutte biologique n’a marché que dans un sens, les carottes n’ont pas de vers cette année.

Joachim

La tempête Joachim n’a fait aucun dégât. Par contre, elle a amené énormément d’eau. Les sols en sont saturés. Si je rentre dans le champ, je m’enfonce jusqu’aux chevilles. Je suis donc au chômage technique côté jardin, sauf pour les récoltes où je progresse difficilement !

C’est donc le temps des travaux d’hiver à la ferme : bûcheronnage, grattage de ruches… Tout ceci me libère donc du temps pour faire divers travaux à la maison.

Mesclun

Cette semaine dans vos paniers vous avez du mesclun qui est un mélange de salades pas assez belles pour être distribuées à l’unité. Non je ne suis pas mesquin de vous mettre du mesclun car il ne comporte que des cœurs : percheronne, goutte de sang, chicon des Charentes, laitue grasse, trévise, roquette et même quelques feuilles de choux. Feuilles de choux qui comme celle-ci vous changeront des salades quotidiennes.

Au moment où je rédige cette feuille de choux, la tempête n’a pas commencé. Je ne peux pas faire grand-chose. Ce qui m’inquiète c’est le vent qui pourrait abîmer les serres. Alors je « serre » les fesses pour ne pas laisser passer le vent !

Nouvelles bottes

Il n’y en a pas [des nouvelles du champ]. Cette semaine, je me suis payé le luxe de ne pas mettre les pieds dans le champ. Je n’allais quand même pas salir mes nouvelles bottes. J’étais très occupé ailleurs. Je n’ai pas travaillé le sol, pas semé, pas désherbé, pas planté, pas arrosé, pas cherché de jeux de mots pour cette feuille de choux. Juste récolté les légumes pour 60.

D’ici 15 jours, je vais passer commande de semences pour la prochaine saison. S’il y a des variétés ou des espèces que vous aimeriez voir dans vos paniers, faites le moi savoir. Après tout ce sont vos légumes.

Rave partie

Je viens d’essuyer deux échecs consécutifs sur des semis « faciles ». Les petits pois sous serre et les fèves en plein champ. La moitié des graines n’ont pas levé à cause des taupins (ver fil de fer) qui ont attaqué la base des plantules. Heureusement j’avais mis le paquet et les rescapés sont poussant. Il y aura quand même des fèves et des petits pois en précoces. En tout cas moi et ce petit ver on n’est pas taupin.

Cette semaine, vous avez pour la première fois des céleris raves. Ils sont ratés contrairement aux céleris branches. Ils sont petits. Ils étaient bien partis malgré le temps sec du printemps mais ils ont ensuite souffert de l’enherbement en août.
En effet, lorsque la pluie s’est enfin décidée à tomber, l’herbe a poussé partout. Il a alors fallu que je fasse des choix. J’ai désherbé en priorité les carottes, panais, céleri branches, poireaux. Il n’y a donc pas de rave partie cette année au jardin.

Le verger des muses

Beaucoup de plantations ont été faites cette semaine : ail, oignon blanc, pêcher, thym, lavande, serpolet. Il ne reste plus que les pruniers et les groseilliers. Chaque année on plante des fruitiers (plus de 200 à ce jour) pour créer un beau verger diversifié appelé « Le verger des muses ».

D’ailleurs aujourd’hui c’est la sainte Catherine et un dicton dit un truc comme ça « à la sainte Catherine tout roi prend bassine » ou peut être « à la sainte Catherine les amapiens mangent des racines », ça c’est sûr !

Tout ça pour dire que c’est le moment (jusqu’en février) de planter arbres et arbustes, leur reprise sera optimale. Je le fais en ce moment avant que le sol soit gelé.

Bijoux de Vanessa

Parmi nos amapiens, Vanessa crée des bijoux fantaisie en donnant, entre autres, une seconde vie à des bijoux existants. Pour vos cadeaux de Noël, elle se propose de nous faire une exposition / vente le 2 décembre 2011 sur le lieu de distribution.