Archives par auteur: lms

Les mulots à l’automne

Cette semaine je vous distribue des feuilles de patates douces. Les feuilles se mangent comme des épinards et la tige se jette. Un copain revenant d’un voyage en Chine me disait que, dans certaines campagnes, les paysans mangeaient les feuilles considérées comme un mets de choix et donnaient les tubercules aux cochons. Là, les tubercules je vais vous les donner la semaine prochaine. Ces patates douces ont poussé sous la serre, ce sont des plants que j’ai faits. Je les enlève dès la semaine prochaine car c’est la première chose qu’attaquent les mulots à l’automne. Et j’ai aussi besoin de cet emplacement pour planter des salades et des choux de Chine. La culture a bien réussi, la terre fait une butte à la base du pied. Celles que j’ai cultivées dehors sont minables. La patate douce n’a pas forcément besoin d’un sol riche mais il faut de l’eau et ça a manqué, je ne sais même pas si les mulots vont trouver quelque chose à se mettre sous la dent.

Jean

Courge et patate douce

400g de courge butternut (on fait avec ce qu’on a) / 450g de patates douces / 1 oignon / 250ml de lait de coco / 1 càs d’huile végétale / 1 càc de cannelle moulue / 1/2 càc de clous de girofle moulus / sel / piment (facultatif)

Éplucher la courge et les patates douces et les couper en petits morceaux.

Émincer finement l’oignon. Faire chauffer l’huile dans une grande casserole et faire frire l’oignon 2 à 3 min.

Ajouter tous les ingrédients restants et porter le mélange à ébullition.

Baisser le feu et laisser mijoter à couvert en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes soient tendres (environ 15 min, selon la taille des morceaux).

Servir chaud avec du riz ou de la polenta.

Les nouvelles du champ

Dimanche c’était le ramassage des pommes de terre. Je vous remercie d’être venus nombreux (peut-être une cinquantaine). On a réussi à finir le chantier en 3 heures donc on a pu profiter du repas et de l’après-midi. Le déplacement valait le coup, les pommes de terre sont de beau calibre. Je vais continuer à vous mettre 1kg à chaque distribution.
Cette semaine c’était la routine au jardin : plantations (choux de Chine) semis (radis et choux pomme), binage et récolte.

Jean

La journée patates vue par une amapienne

C’est tout comme il a dit, notre maraîcher : nombreux, efficaces, disciplinés, nous avons été parfaits. Quelques grognements dans les rangs, au début, quand Jean a essayé de nous perdre avec les rouges et les blanches qu’il fallait séparer. Les rouges, faciles, une seule variété. Les blanches, ça se complique, plusieurs variétés différentes séparées par des rangs de rouges… Alors tout le monde s’est jeté sur les rouges parce que bon … « S’il faut avoir bac+5 pour ramasser les patates, maintenant… » (l’auteur se reconnaîtra). Jean a frôlé la résignation, d’aucuns l’ont entendu murmurer : « Bon, de toute façon, dans la purée, ça n’a plus d’importance… ». Finalement, il a fallu se faire les blanches aussi, fatalement. Un peu inquiets, quand même, devant l’ampleur de l’épreuve. Mais là, Jean a nommé des responsables qui … se sont débrouillés. Ils étaient équipés de marqueurs, on peut supposer que tout a été fait dans les règles de l’art !
Le comité d’accueil était parfait : café, énorme et délicieux gâteau au chocolat fait par Maïlys (sauvé de justesse de la langue d’un canidé en vadrouille) et pyramide de seaux montée par Manoah.
Pique-nique avant la pluie et discussions animées, comme d’habitude. A l’année prochaine, pour de nouvelles aventures !

(Quelques photos quand la mule, conduite par Maïlys, est venue prendre le relais du tracteur récalcitrant de Jean.)

Huiles parfumées (avec l’huile de Catherine et Rémy)

Choisir de préférence une huile assez douce. Utiliser des bouteilles propres et des herbes bien séchées si vous prenez des herbes fraîches.

Huile d’olive au fenouil : dans une bouteille, mettre 2 gousses d’ail, 2 ou 3 clous de girofle et 3 ou 4 brins de fenouil lavé et séché. Ajouter un litre d’huile d’olive et laisser reposer 2 semaines.

Huile d’olive à l’origan : il est préférable d’utiliser de l’origan frais, le parfum sera plus fort. Dans une bouteille, mettre 2 tasses d’huile d’olive, 2-3 brins d’origan frais, boucher la bouteille et attendre 10 jours.

Huile d’olive au basilic : dans une bouteille, mettre 4 grandes feuilles de basilic lavées et séchées et 2 gousses d’ail entières. On ajoute 2 tasses d’huile d’olive. Attendre 10 jours.
Cette huile au basilic va très bien avec les légumes crus, et surtout avec les tomates (tranches de tomates surmontées de féta ou de mozzarella et arrosées d’huile au basilic).

Huile d’olive à l’ail : Passer au mixer 4 gousses d’ail et 4 cuillerées d’huile d’olive. Filtrer dans un tissu ou un filtre à café et mettre dans une bouteille en rajoutant 2 tasses d’huile d’olive. Conserver dans un endroit frais et sombre. A utiliser sur du pain grillé, avec des pâtes, des soupes, des viandes, des salades, des légumes crus, …

Ramassage des pommes de terre

Comme tous les ans, nous donnons un coup de main à Jean, notre maraîcher, pour le ramassage des pommes de terre. Cette année, rendez-vous « Chez Polet » sur la commune d’Adriers le dimanche 30 août.

Nous vous espérons nombreux pour ce moment sympathique qui sera suivi, comme chaque année, d’un repas pris en commun : pour ce repas, chacun apporte ce qu’il veut (sucré et/ou salé) et on partage. Le virus est toujours là, munissez-vous de vos propres couverts et pensez à respecter certaines règles bien connues.

Jean nous attend au jardin à 9h15 pour le café et pour un début du ramassage vers 9h30. Covoiturage possible au départ du lieu de distribution : rendez-vous à 8h. Au besoin, pensez à votre chapeau, à un pantalon si vous optez pour le 4 pattes et des gants si vous le voulez. Si nous sommes nombreux, tout sera fait vite et bien !

Et l’apéro n’en sera que meilleur…

Mloukhiya, Pak Choi et piment végé

Dans les paniers cette semaine il y a :
– De la corète potagère ou mloukhiya dont on mange les feuilles. Vous pouvez les manger comme des épinards, ça réduit beaucoup moins et c’est un peu gluant. En Tunisie, on en fait de la mloukhiya qui est une sorte de ragoût de bœuf et, au Togo, on en fait de la sauce feuille avec du piment et de la crevette séchée. Les graines de cette plante me sont arrivées de Tunisie par le père de Foued (stagiaire).
– Du Pak Choi, c’est un chou de Chine dont les côtes sont très développées. Il est croquant et fin au goût.
– Du piment végétarien qui ne pique pas mais qui a un goût puissant.
Côté jardin, il a fallu que je ré-arrose tout car le vent a desséché le champ. Il restait une légère humidité dans le sol donc les plantes ont très bien réagi à l’arrosage et les températures sont tout de même moins fortes.
Dimanche, c’est le ramassage des pommes de terre. Je passerai avec le tracteur et la vieille arracheuse, ensuite vous aurez juste à vous baisser pour les ramasser. La récolte s’annonce bonne. Plus on sera nombreux, plus on ira vite, plus on prendra du bon temps.

Jean

Légumes d’été confits au four

Des tomates / 1 belle aubergine / 2 petites courgettes / 1 ou 2 poivrons / herbes de Provence / une pincée d’épices de votre choix / 1 oignon jaune / 2 échalotes / une poignée de gousses d’ail entières / huile d’olive /
Préchauffer votre four à 140°C
Émincer l’oignon et les échalotes. Répartir l’ensemble sur la lèchefrite de votre four. Arroser avec un filet d’huile. Enfourner à 140°C 10 min, puis sortir du four.
Pendant la cuisson, détailler les courgettes et l’aubergine en cubes de même taille. Couper le poivron en lamelles. Mettre le tout dans saladier avec les tomates coupées en quartiers et les gousses d’ail. Verser dessus 2 càs d’huile d’olive, les herbes bien écrasées et quelques pincées d’épices de votre choix.
Ajouter ce mélange sur vos oignons et échalotes émincés et mettre au four.
Comptez 1h à 1h15 de cuisson à 140°C, ajouter sel et poivre