Archives par auteur: lms

Testé pour vous (les fruits d’Amélie)

Mercredi après-midi, une petite délégation d’amapiens goûteurs-testeurs s’est dévouée pour aller visiter le verger et plus précisément les fraiseraies d’Amélie, à l’Ardière, sur la commune de Nouaillé. Le plus difficile a été de résister à la tentation de goûter à toutes les variétés et plusieurs fois pour être bien sûrs et encore… parce que quand même c’est drôlement bon !
Amélie nous a présenté son travail, les choix qu’elle a faits, notamment sur la plantation de variétés anciennes de pommiers (patte-de-loup entre autres), les projets qu’elle a et les difficultés qu’elle rencontre. Cette année, par exemple, la première récolte de myrtilles s’annonçait exceptionnelle… Le gel est passé par là.
Nous pouvons vous annoncer des fraises à l’amap pour très bientôt (sans doute dans 15 jours s’il y a une distribution).

La ferme des Branjardières

Aurélia et ses œufs de La ferme des Branjardières à Sommières du Clain (86)

A l’origine, une volonté familiale de vivre dans un lieu proche de la nature, nous a conduits à l’achat de la ferme en 2019. Nous avons trouvé celle-ci avec la possibilité de racheter des terres libres autour (4 hectares). Ces terres rouges fertiles sont propices aux châtaigniers qui font défaut dans notre département.
Cela m’a amenée à une reconversion professionnelle en agriculture qui s’inscrit dans la continuité de mon projet de
vie. Le choix d’avoir le label biologique s’est imposé rapidement.
En février 2021, l’activité démarre enfin : les 60 poules rousses Lohmann sont là. Elles sont installées sur 4 parcelles en rotation, avec un poulailler mobile auto-construit (vive les copains et la famille !!!). J’ai le souhait de conserver un élevage à taille humaine et de ne pas dépasser le seuil de 200 poules.

Présentation ferme des branjardières_01

40 ans, joyeux anniversaire Jean

J’ai réussi à protéger les plants du froid. Tout était sous serre et j’ai rajouté dessus un voile d’hivernage pour passer la nuit. Chaque matin, je suis allé au travail la boule au ventre en espérant que rien n’ait gelé. Par contre j’ai quelques fruitiers (pêchers, pruniers, cerisiers) qui n’ont pas aimé.
Les sols étaient très très secs. C’était inquiétant pour les légumes et les nombreux arbres et vignes que j’ai plantés. Mais le week-end dernier (celui de mes 40 ans) j’ai eu le cadeau de ma patronne, la météo : 40 mm d’eau.
Lors de la dernière distribution je vous avais promis des pommes de terre nouvelles. J’ai parlé trop vite. Le froid les a ralenties. Ce sera pour la prochaine fois.

Jean

Radis poêlés, beurre et ciboulette

2 échalotes / 1 botte de radis / 30 g de beurre / 1 càs d’huile d’olive / sel / poivre / 10 brins de ciboulette environ

Ciseler les échalotes. Mettre le beurre à fondre avec l’huile dans une poêle, ajouter les échalotes et les faire revenir à feu doux en les remuant de temps en temps jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides, sans brunir. Pendant ce temps, préparer les radis.
Couper les plus gros en deux dans le sens de la longueur. Quand l’échalote est translucide, ajouter les radis dans la poêle en augmentant le feu sans les faire brunir.Bien les remuer pendant 4-5 minutes, puis baisser le feu et continuer la cuisson à couvert
pendant 5 autres minutes.
Ciseler la ciboulette. Quand les radis sont tendres mais pas complètement mous, arrêter la cuisson. Parsemer de ciboulette et servir sans attendre.

Curry de pommes de terre aux radis

500g de pommes de terre cuites /1 oignon / 1 botte de radis / 1 gousse d’ail / ½ cuillère à café de cumin / ½ cuillère à café de curcuma / ½ cuillère à café de piment / 1 cuillère à café de moutarde à l’ancienne / Sel, poivre / huile

Couper les pommes de terre cuites en cubes. Peler et émincer l’oignon. Couper les radis en rondelles.
Ecraser la gousse d’ail.
Dans une poêle, faire chauffer l’oignon dans un peu d’huile.
Ajouter les radis, les pommes de terre, l’ail et les épices.
Laisser cuire 5 min et servir.

C’est le printemps

C’est le printemps, ça commence à s’activer au jardin. Je fais des semis de tous genres et j’ai repiqué les tomates, aubergines et piments. La semaine prochaine, je vais planter des oignons et des échalotes. J’ai greffé à tour de bras les deux semaines passées, des cerisiers, des néfliers, des pommiers et des poiriers.

Le panier de cette semaine est très vert. Vous avez pour la première fois depuis douze ans, du cresson des fontaines. J’ai découvert une cressonnière chez nous en allant aux champignons cet automne. Vous pouvez le manger cru ou cuit, délicieux en soupe. J’imagine que cela rappellera des souvenirs à certains.

Je ne suis pas en mesure de vous donner la date de la prochaine distribution mais elle aura lieu d’ici quelques semaines.

Jean

Soupe de cresson

1 botte de cresson / 1 grosse pomme de terre / 1 oignon émincé / 1 branche de thym / 1/2 cube de bouillon de volaille / sel-poivre.

Couper les feuilles de cresson juste sous les tiges et les rincer.

Faire cuire dans une casserole d’eau la pomme de terre coupée en morceaux avec l’oignon émincé, le thym et le bouillon de volaille. Au bout de 15 min, rajouter le cresson et poursuivre la cuisson 10 min environ.

Mixer en ajustant la quantité de liquide selon la consistance voulue. On peut ajouter à la fin un filet de crème fraîche ou un mélange jaune d’œuf et crème.

Pois chiches aux lentilles, salade de cresson aux pommes

250g de lentilles / 250g de pois chiches / 1 botte de cresson / 2 pommes / une vingtaine d’amandes / sel et poivre / 2 càs d’huile d’olive / 2 càs de vinaigre balsamique blanc

Mettre les pois chiches à tremper au moins 6 h (ou une nuit si c’est plus facile). Les rincer et les faire cuire dans une grande casserole d’eau froide. Saler en fin de cuisson. Faire cuire les lentilles (trempées auparavant, elles cuisent plus vite). Faire une vinaigrette dans un saladier. Y mettre le cresson préparé. Éplucher les pommes et les couper en quartiers. Les ajouter à la salade de cresson. Griller les amandes à sec dans une petite poêle et les mixer grossièrement. 

Mixer les pois chiches en ajoutant un peu de jus pour en faire une purée souple. On peut y ajouter quelques feuilles de cresson. Ajuster l’assaisonnement au besoin. 

Verser la purée dans les assiettes. Recouvrir de lentilles et de salade de cresson aux pommes. Parsemer d’amandes et servir aussitôt.