Amap du chaudron d'or

Croque amap

Prendre un pain moulé d’Anne, en couper des fines tranches et beurrer la partie qui sera contre le moule. Ensuite préparer une fondue de poireau ou un confit d’oignon, le mettre dans le croque avec du fromage de Stéphane, et si vous en voulez encore rajoutez un œuf d’une poule de Maël.
Et voilà, ce n’est pas compliqué ! Merci de nous transmettre de petites recettes simples et sympathiques comme celle-ci.

Recette de Daniel

Recette du beurre de sauge

La mouche du poireau me désole. Je vous en ai parlé la semaine dernière. Les poireaux étaient gros et nombreux. Il y aura de la perte à cause de la mouche. Je passe aussi beaucoup de temps à les effeuiller pour les trier avant la distribution. Il y a cette semaine des navets boule d’or. Ils sont très tendres et délicieux. Un des légumes les plus fins en ce moment au jardin. Je vous conseille de les manger crus à la mandoline, peut-être avec un beurre de sauge dessus.
Recette du beurre de sauge
C’est très facile et délicieux. Ça accompagne à merveille les pâtes. Mettre une feuille ou deux de sauge au fond d’une casserole, mettre le beurre en morceaux dessus. Faire fondre le beurre le plus lentement possible. Quand tout est fondu au premier bouillon vous pouvez alors le verser sur vos pâtes.

Jean a mis en service un cahier afin que vous puissiez vous inscrire pour aider à la distribution (pesage de certains légumes).
Merci de penser à vous inscrire.

Beau calibre, beau fût

Un bilan sur les poireaux : j’ai semé mes poireaux en février dernier, j’ai pu en extraire 10 000 plants fin juin, je les ai répliqués et bichonnés jusqu’au 15 août où j’ai ensuite semé dedans du trèfle pour qu’il leur apporte de l’azote. Tout s’est bien passé, je crois que je n’ai jamais obtenu de si beaux fûts. Je ne regrette pas non plus de vous en avoir mis dans les paniers tôt dans l’année car j ‘en ai encore beaucoup dans le champ et malheureusement on commence à y trouver quelques vers. N’hésitez pas à enlever les feuilles les plus externes car ils sont sains à l’intérieur et encore de beau calibre.

Fondue aux poireaux

Poireaux / beurre / moutarde / crème fraîche / jus de citron / sel / poivre
Couper les poireaux en deux dans le sens de la hauteur et les recouper en tronçons. Bien laver. Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter les poireaux, mélanger, couvrir et faire cuire à feu très doux pendant 25 min environ, en remuant de temps en temps. A ce moment-là ajouter le jus de citron, la moutarde et la crème, saler légèrement, poivrer et bien mélanger. Couvrir et laisser cuire encore 10 min à feu doux.
Avec du poisson de la viande ou en garniture de crêpes.
Les poireaux, on peut aussi les faire en quiche, avec du fromage de chèvre, en gratin, en soupe, …

Stagiaires

Cette semaine, en plus de Yann, il y avait aussi Armelle en stage. On a pu tous les trois ramasser un maximum de racines. Des racines d’endives pour les mettre à forcer sous la terre dans une serre. Elles seront prêtes dans un mois et demi s’il fait assez chaud. On a aussi ramassé des racines de carottes et de betteraves pour les stocker dans un silo rempli de sable. Ça les protège des gelées et surtout des campagnols. La récolte de betteraves n’est pas terrible, celle de carottes est très correcte, avec des carottes assez balaises. Il reste plus de la moitié des carottes dans le champ, je ne les mets pas toutes dans le sable.

Poêlée de courge spaghetti et céleri branche

1 courge spaghetti / une branche de céleri / 2 oignons / de la ciboulette / un bouillon cube / parmesan et autre fromage râpé / huile d’olive / sel et poivre
Faire cuire la courge spaghetti à l’eau. Une fois cuite, la couper en deux. Retirer les graines puis la chair à l’aide d’une fourchette et mélanger aux fromages râpés. Hacher finement les feuilles et la branche de céleri ainsi que les oignons. Dans une poêle, faire dorer les oignons et le céleri dans un filet d’huile d’olive.
Ajouter la chair de courge spaghetti. Mélanger sur feu vif. Ajouter de l’eau au 2/3 avec le bouillon cube délayé. Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant environ 30 minutes. Retirer le couvercle et cuire encore 15 minutes ou le temps que l’eau de cuisson se soit évaporée.

Persil tubéreux

Comme chaque année au mois de novembre ou décembre, je plante trente kilos de semence d’ail (500g de semences par amapien). La lune était favorable cette semaine, le terrain était prêt et en plus Yann qui a 19 ans faisait sa première semaine de stage, donc il a pu m’aider. On a aussi semé des salades et des radis.
Parmi les légumes de la semaine il y a du persil tubéreux. C’est la petite racine blanche avec ses fanes. La racine se mange crue ou cuite (comme le panais) et ses feuilles se consomment comme du persil (c’en est d’ailleurs) et ça a un léger goût de cerfeuil.

Soupe de courge

Couper la courge (1 kg potiron, potimarron ou autre) en morceaux, faire fondre 40 g de beurre ou margarine et faire revenir un oignon et une gousse d’ail sans les faire dorer. Ajouter la courge et faire revenir 2 à 3 minutes. Ajouter 900 ml de bouillon de légumes, saler, poivrer et ajouter 1/2 cuillère à café de gingembre moulu, une cuillère à soupe de jus de citron, 3 ou 4 lanières de zeste d’orange, un bouquet garni. Faire mijoter 20 min, la courge doit être bien tendre. Retirer le bouquet garni et le zeste. Mixer et ajouter 300 ml de lait. Garnir avec une pointe de crème et de la ciboulette.

recette de Louis-Marie