Amap du chaudron d'or

Patidou cocotte

1 patidou de taille moyenne par personne – 1 œuf – 2 cuillérées de crème fraîche – du fromage râpé – sel et poivre

Couper le chapeau du patidou et évider les graines à l’intérieur. Conserver le chapeau. Mettre à cuire entre 45 minutes et 1h à 200°C (le patidou est cuit quand la chair est devenue tendre). Lorsque le patidou est presque cuit, le sortir du four, casser un œuf dans la cavité, ajouter 2 cuillérées de crème fraîche, sel et poivre, et recouvrir de fromage râpé.

Remettre à cuire pendant 15 minutes, en posant le chapeau sur la préparation.

La fierté du maraîcher

Enfin on a eu un peu d’eau, 14 mm dimanche et 4 mm mercredi, c’est pas l’extase, c’est un peu tard mais c’est comme ça. Sinon j’ai fait des semis en place de cresson alénois, radis botte et navet, tout ça sous serre, et dehors des semis d’engrais verts avant la pluie. J’ai semé des engrais verts dans les zones libres mais aussi à travers les légumes (céleri, betterave, carottes…). Ça fait quelques années que je sème à travers les légumes et ça marche bien. Je n’aime pas trop voir de sol nu l’hiver. Les engrais verts ou couverts limitent l’érosion, structurent le sol avec leurs racines, abritent des auxiliaires, apportent de la matière organique et font la fierté du maraîcher.

Tarte au potimarron et graines de courge

Préparer une purée de potimarron onctueuse. Éplucher puis râper 2 cm de racine de gingembre. Mélanger la purée de potimarron avec deux œufs battus, 150 g de fromage blanc, une cuillère à café de noix de muscade, le gingembre, et une bonne pincée de cannelle en poudre. Saler à votre goût.
Étaler le mélange sur une pâte brisée et faire cuire la tarte environ 30 minutes à four chaud.
Au sortir du four, décorer la tarte de graines de courges.
Servir avec une grosse salade verte.

Oups !

Mardi matin on a frôlé la gelée. Il y a seulement les patates douces de plein champ et le bout des feuilles de courges qui ont gelé. Je vais ranger les courges dans un bâtiment assez bientôt. Elles sont mûres et peuvent être stockées. J’ai assez bien réussi la culture de courge cette année. Mais elles sont bien plus petites que l’année dernière. Dans la précipitation des semis de printemps, j’ai oublié de semer des courges spaghettis. Oups !

Muffins aux poireaux

Ingrédients : 1 botte de poireaux frais / 2 œufs entiers / 50 g de farine de blé /100 g de farine de sarrasin / 200 g de fromage frais de chèvre / 20 cl de lait / 10 cl d’huile de tournesol / ½ sachet de levure chimique / sel fin et poivre du moulin.

Préchauffez votre four à th.6 (180°C). Nettoyez soigneusement les poireaux puis détaillez-les en petits morceaux. Faites-les cuire pendant 20 min à la vapeur. Réservez-les le temps qu’ils refroidissent Dans un premier saladier, tamisez et mélangez ensemble la farine de blé, la farine de sarrasin et la levure chimique. Dans un second saladier, battez à l’aide d’un fouet le lait, les œufs et l’huile de tournesol. Rassemblez les deux mélanges dans un seul saladier et mélangez-les jusqu’à obtenir une pâte à muffins lisse et homogène. (Vous pouvez éventuellement réaliser cette étape de la pâte à muffins au robot pour qu’elle soit sans aucun grumeau). Coupez le fromage de chèvre en petits morceaux puis ajoutez-le à la pâte à muffins. Terminez votre pâte à muffins en ajoutant les morceaux de poireaux. Salez et poivrez légèrement. Versez la préparation dans vos moules à muffins en les remplissant aux ¾. Enfournez vos muffins pendant 25 min à th.6 (180°C). A la fin de la cuisson, laissez vos muffins sur une grille avant de les démouler délicatement.

Réserve d’eau au plus bas

Je suis toujours assez préoccupé par le manque de pluie. J’ai encore de l’eau dans ma réserve mais je suis arrivé au point le plus bas depuis 10 ans. On est fin septembre, je devrais m’en sortir. Les jours sont plus frais (encore que…) et les nuits plus longues, ça c’est une certitude. J’ai tenté un semis d’engrais vert samedi dernier comptant sur la pluie de dimanche, que nenni. Habituellement je fais ces semis entre le 15 août et le 15 septembre. Cette année c’est bien plus tard et mes engrais verts ne germeront pas s’il ne pleut pas. Cette semaine j’ai encore fait pas mal de semis (mâche, blettes, coriandre, choux de printemps) et de plantations sous serre (choux raves, mâche, rutabagas, salades).

Gâteau betterave rouge, orange, chocolat

Ingrédients : 250 g de betteraves crues – 1 orange bio (utilisation du zeste) – 200g de chocolat noir – 4 gros œufs – 150 g de sucre de canne – 120 g de poudre d’amande (la poudre de noix de coco convient aussi) – 2 càs de cacao amer – 1 càc de levure chimique – 1 càc d’huile (tournesol, coco, …) – 2 pincées de sel fin

Préchauffer le four à 180°C (th 6) et huiler le moule. Peler et râper les betteraves, prélever le zeste et presser l’orange. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Séparer les blancs des jaunes et fouetter les jaunes avec le sucre pendant 5 min pour obtenir un mélange crémeux. Ajouter le chocolat fondu, la poudre d’amande, le cacao, la levure et le sel. Mélanger puis incorporer la betterave râpée, le jus et le zeste d’orange. Incorporer délicatement les blancs montés en neige à la préparation et verser dans un moule. Enfourner pour 45 à 50 min. Vérifier la cuisson avec une lame de couteau.

recette de Béné

Drôle de recette !

Déodorant maison hyper efficace et fait en 5 min. Recette d’Alex.
Pour un petit pot : huile de coco 20g / bicarbonate (le plus fin possible) 30 g / fécule 20g / 10 gouttes huiles essentielles (jusqu’à 15 si on veut) : pour hommes cela peut être cèdre et femmes il y a beaucoup de senteurs !!!
En option : on peut mettre une demi-cuillère de beurre karité pour les peaux sensibles.
Mélanger le tout à fond pour que cela fasse une crème homogène et 1/2 heure au frigo. Quand il fait chaud comme cet été : on le met au frigo plus régulièrement sinon cela devient trop liquide !
Ensuite on ne peut plus s’en passer !!!