Toute l’actu !

Vive la courge !

Les fenouils ont eu trop chaud et on décidé de monter en floraison. 1/3 de la récolte a été jetée. Ils ont donc été récoltés avant que tout le rang ne soit atteint même si ils sont petits.

La roquette peut être mangée avec du fromage frais, sur des toasts ou dans une salade de tomates comme un condiment.

C’est la fin des courgettes pour cette année, la courgette est morte vive la courge !

Irrigation

La terre est toujours sèche, l’eau manque toujours. A ce propos des légumes ont souffert de cet été sec : radis noirs, betteraves, céleris et les premiers choux.

D’autres s’en sortent beaucoup mieux : carottes, panais et les derniers choux.

Un matériel d’irrigation performant, économe en eau et confortable d’utilisation pour Jean sera installé avant la fin de l’année. La troisième serre sera bâchée courant novembre. Jean aura donc un outil de production complet pour le printemps prochain.

Pêches, poires, miel

Les pêches distribuées ce vendredi sont des pêches de vigne. Elles ont bien plus de goût que les grosses. Nous avons fait des plants de cette espèce l’année dernière et nous allons les planter cet hiver (au moins 40 pêchers en perspective, des fruits dans 3-4 ans)

Les poires proviennent de gros poiriers que nous avons dans nos champs. Elles sont trop dures pour être croquées crues mais sont excellentes cuites et donc parfaites en compote avec des pommes ou seules.

La récolte de miel a été réalisée cette semaine. La quantité est assez importante. Pas de mortalité dans les ruches à noter.

Récolte des patates

Samedi dernier 2/ 3 des pommes de terre ont été arrachées dans la bonne humeur. Les pommes de terre sont de calibre moyen. Elles sont plus ou moins attaquées par le taupin (petits trous noirs dans le légume). Les attaques sont localisées à certaines parties du champ.

Un petit truc d’une adhérente : pour retirer la partie abîmée par le taupin : tout d’abord faire cuire la pomme de terre avec la peau. Après cuisson, le point noir se retire tout seul.

La récolte de pomme de terre est importante, vous en aurez donc beaucoup cet hiver.

Rama bâté

Dimanche dernier a été pluvieux (21 mm). C’était salvateur ! Je me suis alors empressé de repiquer de la chicorée pour cet hiver. Malheureusement l’humidité a eu pour effet d’attirer les taupins alors réfugiés à 15 cm de profondeur. Cela leur a ouvert l’appétit : on déplore la perte de 50 plants de chicorée en deux jours. Vont-ils vous en laisser ?

Les aubergines sont maintenant sauvées de l’attaque de doryphores. Mon ramassage régulier a été efficace.

Cette semaine nous avons eu la visite d’Agathe et Sébastien, des futurs maraîchers. Ils se perfectionnent avant leur installation en visitant les maraîchers bio (et les fermes) de l’Ouest. Ils sont partis depuis le mois de mai de Plougastel en Bretagne et marchent avec leur âne Rama bâté. Ils ont jardiné quelques jours et cela a été l’occasion de nombreux échanges de connaissances et de techniques.

Nuits fraîches, carottes du Doubs

La pluie se fait toujours attendre, mais avec les nuits « fraîches » du mois d’août j’arrive presque à être à jour dans les arrosages.

Hormis les attaques de doryphores sur les aubergines, c’est le calme plat concernant les ravageurs. Pourtant un temps sec et chaud au mois d’août est propice à l’attaque du vers du poireau. J’y veille.

Les carottes présentes dans les paniers, sont des carottes jaunes du Doubs. Cette variété ancienne revient à la mode notamment pour sa saveur sucrée. De plus c’est une carotte avec une bonne capacité de conservation. A ce propos les carottes se conservent mieux une fois les fanes coupées

Basilic, tomates et conserves

Le basilic et certaines tomates sont peut-être un peu poussiéreux. J’ai dû préparer un bout de terrain pour semer à coté et comme il fait très sec, cela a dégagé pas mal de poussière. J’en suis désolé.

Comme dit précédemment le jardin est très sec, il n’a plu cette semaine que 6 mm et seulement cela depuis presque un mois.

Les choux sont d’ailleurs petits en partie à cause de cela bien qu’ils aient été arrosés régulièrement.

Des conserves sans pots de conserve !

Vous pouvez conserver des tomates pelées ou du coulis en les stérilisant dans des pots de confiture ou de compote de récupération (pots en verre avec couvercle en métal). Cela marche seulement si le revêtement à l’intérieur des couvercles n’est pas endommagé (par la rouille ou autre).

Placer les tomates pelées (c’est très facile à peler en les plongeant quelques secondes dans l’eau bouillante) dans les bocaux, ajouter de l’eau et du sel, fermer fermement les couvercles. Placer les bocaux dans une cocotte minute ou autre faitout, immergez-les et laisser bouillir au moins une demi-heure.

Taupins

Dans le jardin, la semaine dernière les pommes de terre Raja (rouges) se sont révélées de bon calibre et indemnes de maladies. Cette semaine, la variété Agatha n’est pas aussi résistante au taupin. Vous pourrez le constater en les épluchant, avec la présence de points noirs (galeries des larves de taupins).
Il reste deux variétés de pommes de terre à découvrir. On espère que le taupin n’y sera pas passé.