Toute l’actu !

Petit Jésus

Vous avez dans les paniers des gros bouquets garnis.

Ils sont encore frais, je vous conseille donc de les défaire pour les faire sécher. Le thym est un bon condiment mais il peut aussi faire une excellente tisane contre les maux hivernaux.

Le 25 décembre, c’était mieux que le petit Jésus, les carottes fraîchement semées ont vu le jour. Le semis est prometteur.

Céleris boules

Vous avez dans les paniers de cette semaine des céleris boules qui sont encore une fois cette année bien petits. Je cultive ce légume depuis 8 ans et je n’arrive toujours pas à en sortir avec une taille convenable malgré des soins intensifs (arrosages réguliers et binage). Je sais que ce légume aime les sols frais et riches en matière organique. Mon jardin c’est tout le contraire (sol qui sèche en été et assez pauvre en matière organique). Je ne m’avoue pas vaincu, je vais encore une nouvelle fois changer de stratégie et essayer un coin plus frais dans mon champ pour la saison prochaine. Du coup, le céleri rave et les choux pommes sont toujours un échec mais mon sol n’a pas que des inconvénients, il convient très bien aux carottes et aux salades.

Lever le pied

En une semaine il est tombé beaucoup d’eau (50 mm) et il y a eu beaucoup de vent. J’ai donc gardé un œil sur la météo et j’ai réussi à faire les cueillettes sans trop me mouiller, ouf !
Je peux lever le pied au jardin en ce moment. Il y a moins de chantier, les plantes ne bougent pas bien vite ces temps-ci. J’ai juste semé quelques poireaux pour essayer des poireaux d’été qui n’auront peut-être pas le temps de se faire attaquer par la mouche.

Les nouvelles de la Ferme du chant du bois

Après le manque d’eau récurrent de cette année 2017 (478 mm au 08/12/2017), nous voici sous le déluge et un vent à écorner les bœufs (ou les chèvres dans mon cas). La dernière traite est passée depuis quelques jours, c’est-à-dire que les chèvres entrent en période de tarissement ou de repos avant de chevriller (mises bas) de nouveau à partir du 20 janvier pour les plus avancées. Repos pour les chèvres est synonyme de repos pour le chevrier (plus de fromages, plus de yaourts, plus de traite, seulement la nourriture matin et soir à suivre et les petits soins quotidiens). Leur repas est composé en ce moment de foin de sainfoin, de foin de prairies multi-espèces, de graines, de betteraves et de courges de Touraine d’ailleurs je termine ces dernières cette semaine et après, suivra le chou moëllier). Je passerai vous voir donc moins régulièrement avec mes pâtés, rillettes, crottins
Dana, carbonades, sautés, saucissons et saucisses sèches de chèvre. Sans oublier les savons.
Je peux vous proposer aussi des colis-cadeaux pour les fêtes avec un assortiment :
* colis découverte : 1 carbonade ou 1 sauté, 1 crottin Dana, 1 savon au choix, 17 euros ;
* colis gourmand : 1 carbonade ou 1 sauté, 1 pâté ou 1 rillette, 1 saucisse ou 1 saucisson, 1 savon au choix, 25 euros).
Merci de m’adresser vos commandes par courriel.
Bêêêêlles fêtes à tous.
Stéphane
Les nouvelles

Croque amap

Prendre un pain moulé d’Anne, en couper des fines tranches et beurrer la partie qui sera contre le moule. Ensuite préparer une fondue de poireau ou un confit d’oignon, le mettre dans le croque avec du fromage de Stéphane, et si vous en voulez encore rajoutez un œuf d’une poule de Maël.
Et voilà, ce n’est pas compliqué ! Merci de nous transmettre de petites recettes simples et sympathiques comme celle-ci.

Recette de Daniel

Recette du beurre de sauge

La mouche du poireau me désole. Je vous en ai parlé la semaine dernière. Les poireaux étaient gros et nombreux. Il y aura de la perte à cause de la mouche. Je passe aussi beaucoup de temps à les effeuiller pour les trier avant la distribution. Il y a cette semaine des navets boule d’or. Ils sont très tendres et délicieux. Un des légumes les plus fins en ce moment au jardin. Je vous conseille de les manger crus à la mandoline, peut-être avec un beurre de sauge dessus.
Recette du beurre de sauge
C’est très facile et délicieux. Ça accompagne à merveille les pâtes. Mettre une feuille ou deux de sauge au fond d’une casserole, mettre le beurre en morceaux dessus. Faire fondre le beurre le plus lentement possible. Quand tout est fondu au premier bouillon vous pouvez alors le verser sur vos pâtes.

Jean a mis en service un cahier afin que vous puissiez vous inscrire pour aider à la distribution (pesage de certains légumes).
Merci de penser à vous inscrire.

Beau calibre, beau fût

Un bilan sur les poireaux : j’ai semé mes poireaux en février dernier, j’ai pu en extraire 10 000 plants fin juin, je les ai répliqués et bichonnés jusqu’au 15 août où j’ai ensuite semé dedans du trèfle pour qu’il leur apporte de l’azote. Tout s’est bien passé, je crois que je n’ai jamais obtenu de si beaux fûts. Je ne regrette pas non plus de vous en avoir mis dans les paniers tôt dans l’année car j ‘en ai encore beaucoup dans le champ et malheureusement on commence à y trouver quelques vers. N’hésitez pas à enlever les feuilles les plus externes car ils sont sains à l’intérieur et encore de beau calibre.

Stagiaires

Cette semaine, en plus de Yann, il y avait aussi Armelle en stage. On a pu tous les trois ramasser un maximum de racines. Des racines d’endives pour les mettre à forcer sous la terre dans une serre. Elles seront prêtes dans un mois et demi s’il fait assez chaud. On a aussi ramassé des racines de carottes et de betteraves pour les stocker dans un silo rempli de sable. Ça les protège des gelées et surtout des campagnols. La récolte de betteraves n’est pas terrible, celle de carottes est très correcte, avec des carottes assez balaises. Il reste plus de la moitié des carottes dans le champ, je ne les mets pas toutes dans le sable.