Toute l’actu !

Variétés libres et reproductibles

Les tomates sous serres sont en pleine production. Ce ne sont que des variétés libres et reproductibles ou appelées aussi, à tort, variétés anciennes. Je les récolte le mercredi soir ou le jeudi matin. Je les stocke ensuite jusqu’au vendredi dans un vieux bâtiment assez frais. Je n’ai pas de chambre froide. Les tomates de plein champ commencent juste à changer de couleur.
La récolte des oignons a été faite cette semaine. Les oignons rouges et une partie des oignons de garde sont assez petits. Ils étaient sur une zone qui est restée en hydromorphie après la plantation. Les trois quarts des oignons de garde ont été plantés dans une zone plus drainante, et le calibre des oignons est bien plus gros.

Prochaines livraisons

ه Stéphane (fromages de chèvre, yaourts) : chaque vendredi
ه Maël (fruits rouges) : chaque semaine
ه Mathilde et Charlotte : chaque vendredi, en alternance
ه Ekitrade (produits exotiques en bio et/ou équitable : thé, café, jus de fruits, sucre de coco, …) : tous les 15 jours
ه Anne (pain) : le 20 juillet (pensez à passer vos commandes)
ه Vincent pour le bœuf : dernier vendredi du mois
ه David (bières la Belette) : tous les deux mois environ
ه Bertrand (farine et lentilles) : à peu près tous les mois quand tout va bien !
ه Ferme Dana (huile colza et cameline) : 2 commandes par an.
ه Huile d’olive d’Italie : une ou deux fois par mois
ه Gaec de l’étang (porc) : 2 ou 3 commandes par an. Prochaine date à fixer.
ه Autour des plantes : une fois par trimestre
ه Christine et ses confitures : sans doute une date en juillet

Les nouvelles du champ et les recettes de gombos de Jean

Une des nouveautés de l’année, c’est le gombo. C’est un légume que j’ai mangé chez une copine turque et lors d’un voyage au Togo. Il est très consommé au Japon, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et dans les zones tropicales. Ça fait plusieurs années que j’en cultive pour la famille, il n’y a pas de raison que je ne vous en fasse pas aussi. C’est une malvacée, plante de la famille des mauves, hibiscus, roses trémières… Niveau goût, aucun problème, c’est subtil et ça ne pique pas. C’est au niveau de la texture que c’est spécial. C’est très gélatineux. On n’est pas du tout habitué à ça, sauf ceux qui mangent des blancs d’œufs crus. Je le vends mal mais essayez. Soi-disant, c’est bon pour la santé, c’est plein de vitamines, ça aide à lutter contre l’asthme, le psoriasis, l’obésité et la strombolite. Je ne vais pas vous pondre une recette comme ça car il y a plein de façons de le cuisiner :
– ça peut se manger cru, on fait ça régulièrement au jardin avec mon fils
– cuit vapeur et ensuite en vinaigrette avec d’autres légumes (ça c’était chez notre amie turque)
– cuit en petits bouts dans une sauce tomate et piment pour accompagner du riz, et là c’est très gluant (mangé au Togo)
– on peut les mettre dans une soupe ou ragoût pour épaissir (sur les conseils d’une amie japonaise)
– braisé vite fait dans du beurre en tapas (ça c’est mon invention mais du coup plus aussi bon pour la santé)
Sinon côté jardin, il est tombé 32 mm en trois jours, depuis samedi soir : le top ! Les courges, maïs, endives adorent. J’ai passé beaucoup de temps à désherber cette semaine, ça pousse très vite et il ne faut pas se laisser déborder. Les joies de la culture bio ! Il y a un bon moment que le glyphosate est interdit chez Polet…

8000 poireaux

Je commence à arroser car même s’il a bien plu, le vent du nord a bien séché les cultures. J’ai planté presque 8000 poireaux, un gros chantier de préparation avec l’aide de mon père et d’un ami. Ils ont habillé le poireau c’est-à-dire lui couper une partie des racines et des feuilles afin de stimuler la croissance. Pour la plantation, il faut être 3 : un conduit le tracteur et deux assis sur la planteuse placent les plants. Tout s’est passé dans de bonnes conditions espérons une aussi bonne récolte que l’année passée.

Fête de l’AMAP chez Polet 17 juin 2018

Journée très joyeuse et reposante, dimanche, pour la fête de l’amap. D’abord, visite chez Christine à L’Age Boutrie, très bel endroit où poussent nos confitures, puis pique-nique chez Jean avec Olympe, Shatzie, Emilion, Zaza, musiciens, dessinateurs, danseuse, photographes et adeptes de la sieste.

La barbot

Ça fait bientôt deux mois que les orages nous tournent autour. Jusqu’à présent, je faisais le barbot car je n’avais eu ni grêle ni déluge d’eau mais ça, c’était jusqu’à dimanche où il est tombé 100 mm d’eau en 12 heures dont plus de 60 en une heure. Alors maintenant je barbote.
J’ai quelques dégâts à déplorer, le bas des serres est inondé, et quelques pieds de tomates ne s’en remettront pas. Elles sont mortes car le sol gorgé d’eau a asphyxié les racines. C’est l’hydromorphie. Malgré tout, le printemps chaud et arrosé est très profitable aux légumes, la fête de l’AMAP risque d’être sous ces mêmes adjectifs ….
Jeudi une bonne partie des terres avaient ressuyé, et on a pu reprendre les binages. J’ai profité de la terre humide pour arracher mon ail avant qu’il ne s’échauffe. Il est cette année de bonne taille, je suis satisfait de la culture. Vous aurez de l’ail toutes les semaines jusqu’au mois de décembre s’il se conserve bien.

Deux dates importantes

Noter dès maintenant 2 dates importantes :
pique-nique chez Jean ou comment voir où et comment poussent vos légumes : le dimanche 17 juin.
ramassage des pommes de terre chez Jean : le dimanche 26 août. Plus on est nombreux, plus ça va vite et laisse du temps pour le repas !