Archives par auteur: lms

Quiche aux tétragones

3 œufs / 50cl de crème fraîche / poivre et muscade / sel / 200g de tétragones / 3 tomates / ½ poivron / 2 poireaux (facultatif) / fromage de chèvre
Préparer une pâte brisée. Préchauffer le four à 210° (7).
Faire cuire les tétragones (comme des épinards) et bien les égoutter. Les couper grossièrement. Faire revenir dans de l’huile d’olive le poivron, le poireau et les tomates coupées en gros morceaux, ajouter sel et herbes.
Répartir les tétragones sur la pâte, verser dessus les œufs battus avec la crème fraîche, sel, poivre et muscade puis rajouter par-dessus les légumes poêlés. Placer des morceaux de fromage de chèvre sur toute la surface et enfourner.
A manger avec une salade verte

Beau temps

Comme je ne sais parler que de la pluie et du beau temps, cette semaine je vais vous parler du beau temps. A cause des fortes chaleurs j’adapte mes journées de travail. De 6h à 9h je peux travailler sous serres (je les laisse ouvertes jour et nuit), puis de 9h à 11h, un peu de travail en plein champ. Ensuite je me repose jusqu’à 19h, où je peux retourner faire quelques cueillettes.
En ce moment j’arrose deux fois par semaine, tard le soir et tôt le matin ; ma réserve d’eau est assez conséquente pour une fin juillet. Les conséquences des fortes chaleurs au jardin se font ressentir essentiellement sur les tomates : certaines ont des « coups de soleil » : la peau est marquée, et d’autres sont cuites : le cul de la tomate est très mou et l’intérieur est liquide : celles-ci sont vouées à faire des sauces.
J’espère vous parler de la pluie la semaine prochaine, mais j’en doute !

Une sauce tomate

Découper des tomates bien mûres, retirer la peau. Les écraser à la main pour en faire sortir les pépins. Placer dans une poêle, à feu vif. Quand la préparation commence à bouillir, ajouter une petite cuillerée de sucre et laisser mijoter à feu doux. Quand la sauce se réduit, ajouter une grosse poignée de menthe et de basilic frais. Remuer jusqu’à ce que le jus s’évapore. Ajouter un peu de fleur de sel, du poivre et un trait d’huile d’olive.

Glace à la fraise (fraises de Maël !)

Recette testée le week-end dernier…
Faire cuire 500 g de fraises avec 250 g de sucre (je n’en ai mis que 200 g) pendant 10 min.
Ajouter 2 g d’agar agar et recuire 2 à 3 min.
Laisser refroidir.
Battre 3 blancs d’œufs avec une pincée de sel.
Mixer la compotée de fraises avec soit 2 yaourts veloutés soit 250 g fromage blanc.
Verser sur les blancs d’œufs et mélanger délicatement.
Mettre en barquette et au congélateur.
Déguster cette délicieuse mousse de fruits (adaptable avec d’autres fruits).

recette de Christine

Poisson aux légumes d’été

Prendre du dos de cabillaud ou autre poisson blanc, le badigeonner de moutarde puis le mettre dans un plat allant au four. Rajouter autour tomates, courgettes, aubergines, petits champignons de Paris (facultatif), un peu de piment d’Espelette (facultatif aussi), recouvrir de crème fraîche et mettre au four 15 à 20 minutes, thermostat 180.

recette de Michelle

Variétés libres et reproductibles

Les tomates sous serres sont en pleine production. Ce ne sont que des variétés libres et reproductibles ou appelées aussi, à tort, variétés anciennes. Je les récolte le mercredi soir ou le jeudi matin. Je les stocke ensuite jusqu’au vendredi dans un vieux bâtiment assez frais. Je n’ai pas de chambre froide. Les tomates de plein champ commencent juste à changer de couleur.
La récolte des oignons a été faite cette semaine. Les oignons rouges et une partie des oignons de garde sont assez petits. Ils étaient sur une zone qui est restée en hydromorphie après la plantation. Les trois quarts des oignons de garde ont été plantés dans une zone plus drainante, et le calibre des oignons est bien plus gros.

Brioche perdue aux abricots

Préchauffer le four à 180 °.
Rincer et sécher 8 abricots.
Les couper en deux.
Dans un saladier battre 2 œufs avec 40 cl de crème liquide, 10 cl de lait, 80 g de sucre et 1 sachet de sucre vanillé.
Dans un plat à gratin intercaler les 8 tranches de brioche et les morceaux d’abricots.
Verser le mélange du saladier sur la brioche et laisser imbiber 30 min
Parsemer de cassonade et amandes effilées.
Enfourner 20 mn.

recette de Christine

Les nouvelles du champ et les recettes de gombos de Jean

Une des nouveautés de l’année, c’est le gombo. C’est un légume que j’ai mangé chez une copine turque et lors d’un voyage au Togo. Il est très consommé au Japon, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et dans les zones tropicales. Ça fait plusieurs années que j’en cultive pour la famille, il n’y a pas de raison que je ne vous en fasse pas aussi. C’est une malvacée, plante de la famille des mauves, hibiscus, roses trémières… Niveau goût, aucun problème, c’est subtil et ça ne pique pas. C’est au niveau de la texture que c’est spécial. C’est très gélatineux. On n’est pas du tout habitué à ça, sauf ceux qui mangent des blancs d’œufs crus. Je le vends mal mais essayez. Soi-disant, c’est bon pour la santé, c’est plein de vitamines, ça aide à lutter contre l’asthme, le psoriasis, l’obésité et la strombolite. Je ne vais pas vous pondre une recette comme ça car il y a plein de façons de le cuisiner :
– ça peut se manger cru, on fait ça régulièrement au jardin avec mon fils
– cuit vapeur et ensuite en vinaigrette avec d’autres légumes (ça c’était chez notre amie turque)
– cuit en petits bouts dans une sauce tomate et piment pour accompagner du riz, et là c’est très gluant (mangé au Togo)
– on peut les mettre dans une soupe ou ragoût pour épaissir (sur les conseils d’une amie japonaise)
– braisé vite fait dans du beurre en tapas (ça c’est mon invention mais du coup plus aussi bon pour la santé)
Sinon côté jardin, il est tombé 32 mm en trois jours, depuis samedi soir : le top ! Les courges, maïs, endives adorent. J’ai passé beaucoup de temps à désherber cette semaine, ça pousse très vite et il ne faut pas se laisser déborder. Les joies de la culture bio ! Il y a un bon moment que le glyphosate est interdit chez Polet…