Amap du chaudron d'or

La plus grosse courge

La semaine dernière c’était le grand jeu de la pesée de la plus grosse de mes courges. Elle n’était pas bien grosse cette année. Côté estimation de poids ça a été du grand n’importe quoi, allant de 900 grammes à 43 kg. Son poids était de 9kg494 et c’est Matthieu qui à 37g près s’en rapproche le plus. Il va fanfaronner jusqu’au prochain jeu de la pesée l’année prochaine. Reste à savoir ce qu’il va faire de 9 kg de courge…. On peut espérer qu’elle sera servie à l’Antigny place du marché.
Cette semaine le remplissage des serres se poursuit. Une deuxième serre est pleine à craquer avec épinards, laitues, chicorées, mâche.

Soupe thaï

Dans une grande casserole, faire revenir à l’huile d’olive 1 gousse d’ail et un oignon hachés, 1 càc de gingembre et 1 càc de curcuma.
Ajouter un poivron coupé en dés.
Couper en dés 400g de courge et 400g de patates douces, les ajouter.
Ajouter 1,5 d’eau salée, cuire 1/4 d’heure.
Laver et essorer les feuilles d’1 chou chinois, ajouter aussi 200g de tofu ferme coupé en petits morceaux.
Cuire 10 min.
Faire bouillir un grand volume d’eau salée, couper le feu et plonger un paquet de pâtes asiatiques 3/4 min, égoutter.
Concasser 2 càs de noix de cajou, couper un citron en tranches fines et ciseler du persil.
Pour servir, répartir les pâtes dans des bols ou assiettes creuses, verser les légumes et le bouillon, disposer les noix, le citron et le persil, poivrer.

recette de Laurence

Prochaines livraisons

ه Stéphane (fromages de chèvre, yaourts) : chaque vendredi
ه Maël (fruits rouges, poires et œufs) : chaque semaine, mais la saison des fraises touche à sa fin
ه Mathilde et Charlotte : chaque vendredi, en alternance, en principe
ه Ekitrade (produits exotiques en bio et/ou équitable : thé, café, jus de fruits, sucre de coco, …) : tous les 15 jours si possible
ه Anne (pain) : le 9 novembre
ه Marie pour la Fayauderie (volailles, etc…) : une ou deux commandes avant Noël
ه Vincent pour le bœuf : dernier vendredi du mois, donc le 23 novembre
ه Bertrand (farine et lentilles) : trop tard, c’était peut-être aujourd’hui !
ه Ferme Dana (huile colza et cameline) : livraison prévue avant Noël
ه Huile d’olive d’Italie : deux fois par mois au moins
ه Gaec de l’étang (porc) : en 2019
ه Autour des plantes : avant Noël, en attente de date
ه Confitures : trop tard, c’était aujourd’hui mais vous aurez une séance de rattrapage avant Noël
ه Bières La Belette : avant Noël
ه Tante Alouette et ses savons : le 7 décembre

Patates douces et campagnols

Les patates douces sont un mets de choix pour les campagnols qui s’en sont donnés à cœur joie. Ils nous en ont laissé malgré tout et ils n’ont pas touché aux feuilles. Mais il va falloir finir de tout sortir de terre sinon à l’abri du couvert des feuilles ils vont continuer à grignoter. Il y a quelques semaines j’avais retiré toutes les longues lianes qui courent sur le sol et ces rangs-là semble moins touchés. Mais ils nous ont mangé aussi les feuilles. En Chine par exemple, certaines personnes mangent les feuilles et donnent les patates aux gorets. Clément et Yann, les deux stagiaires en BPREA accueillis cette semaine se sont chargés de récolter les patates douces de la semaine. Elles sont moins grosses mais plus nombreuses que l’an dernier. Il s’agit des deux mêmes variétés que je reproduis depuis quatre ans maintenant à la ferme. Le remplissage des serres avant l’hiver se poursuit, semis de radis, oignons blancs, choux de Chine, coriandre, blettes… La troisième serre est tellement pleine qu’on peine à y circuler sans marcher sur une plante.

Pone recette des Caraïbes

Pas encore testée, mais appétissante, dites-nous ce que vous en pensez et si vous l’avez transformée. C’est ça qui est rigolo, dans la cuisine !
Faire cuire 500g de patates douces et 250g de potimarron, écraser le tout dans un saladier. Ajouter 60g de noix de coco séchée, une cuillère à café de 4 épices en poudre et de cannelle, quelques gouttes d’essence de vanille et 100g de sucre. Bien mélanger. Ajouter 250g de farine de maïs tamisée et 125ml de lait de vache ou de coco pour lier le mélange. Beurrer un moule de 20×20 et y verser le mélange. Lisser et laisser cuire 1h environ à 60°. La préparation doit être ferme. Laisser tiédir avant de servir.

recette de Béné

Patidou ou sweet dumpling

Dans 10 jours c’est la Toussaint et je me crois au mois de septembre. Je suis en ce moment dans le ramassage de pommes et poires, pour le jus et les fruits de conservation. Je continue à semer, mâche, laitue, les dernières chicorées et des choux pour le printemps. Les courges sont stockées depuis une dizaine de jours. Pas très grosses mais assez nombreuses. Vous devriez en avoir hebdomadairement jusqu’à Noël voire plus si elles se conservent bien. Cette semaine vous avez du patidou ou sweet dumpling. Elle est très bonne mais ne cherchez pas à l’éplucher. Coupez le « chapeau de la courge » et ôtez les graines. Ensuite faites-la cuire 15 minutes à la vapeur ou 20 minutes au four. Après soit vous la farcissez soit vous enlevez la chair à la cuillère pour l’intégrer dans une autre recette.

Patidou cocotte

1 patidou de taille moyenne par personne – 1 œuf – 2 cuillérées de crème fraîche – du fromage râpé – sel et poivre

Couper le chapeau du patidou et évider les graines à l’intérieur. Conserver le chapeau. Mettre à cuire entre 45 minutes et 1h à 200°C (le patidou est cuit quand la chair est devenue tendre). Lorsque le patidou est presque cuit, le sortir du four, casser un œuf dans la cavité, ajouter 2 cuillérées de crème fraîche, sel et poivre, et recouvrir de fromage râpé.

Remettre à cuire pendant 15 minutes, en posant le chapeau sur la préparation.

La fierté du maraîcher

Enfin on a eu un peu d’eau, 14 mm dimanche et 4 mm mercredi, c’est pas l’extase, c’est un peu tard mais c’est comme ça. Sinon j’ai fait des semis en place de cresson alénois, radis botte et navet, tout ça sous serre, et dehors des semis d’engrais verts avant la pluie. J’ai semé des engrais verts dans les zones libres mais aussi à travers les légumes (céleri, betterave, carottes…). Ça fait quelques années que je sème à travers les légumes et ça marche bien. Je n’aime pas trop voir de sol nu l’hiver. Les engrais verts ou couverts limitent l’érosion, structurent le sol avec leurs racines, abritent des auxiliaires, apportent de la matière organique et font la fierté du maraîcher.