Amap du chaudron d'or

Les nouvelles de la Brasserie du Val de Sèvre

La Brasserie du Val de Sèvre fête cette année sa troisième année d’existence. En 2015, elle a produit plus 16 000 litres de bière, qui se décline autour de 7 bières différentes : la Blanche Belette, la Belette, L’Amère Belette, la Black Belette, la Sweet Belette et deux bières saisonnières, la Belette de printemps et Belette de Noël. La Brasserie, en plus de fournir plusieurs magasins entre Poitiers et Niort, Melle et Parthenay, livre depuis quasiment le début de son existence, l’Amap du Chaudron d’Or environ une fois par mois. Aujourd’hui la Brasserie livre également une autre Amap sur Poitiers, une sur Rouillé, une à Vouillé, une à Chasseneuil-du-Poitou, une à Parthenay (79) et récemment une à Benet (85). Ce type de distribution correspond pleinement à la philosophie commerciale et sociale de la Brasserie qui cherchera certainement à développer des contacts avec d’autres Amap de la Vienne et des Deux-Sèvres. Concernant la production, les nouveaux fermenteurs récemment acquis par la Brasserie, vont permettre de faire fermenter trois types de bières simultanément ce qui devrait résoudre le problème des ruptures de stock récurrentes que connaissait la brasserie jusqu’à ce jour. Ces fermenteurs peuvent accueillir 750 litres de bières et permettre leur fermentation bien maîtrisée, ce qui jouera en faveur d’encore plus de soins et de qualité apportés aux bières « La Belette ».

Herse étrille

J’ai vraiment bien avancé cette semaine, avec pas mal de désherbage. Du coup, on commence à voir apparaître les futurs légumes d’hiver : carottes, panais, endives qui sont bien réussies cette année. Le poireau planté la semaine dernière reprend du poil de la bête et j’en ai profité pour passer la herse étrille pour « dégommer » les jeunes plantules qui pourraient devenir de vilaines « pique-assiettes » si je les laisse profiter. La herse étrille se passe au travers de la planche de légume déjà implantée. Elle ne fait pas de dégâts sur les légumes car c’est un binage « doux » en effet les dents sont très souples. Elles arrachent en revanche les plantules. C’est un outil très utilisé en agriculture biologique car c’est une bonne alternative au désherbage chimique.

herse étrille

Cette année le printemps et le début d’été froids ont retardé l’arrivée des légumes « ratatouille » mais ça y est ils sont bel et bien là : tomates (de belles grappes en perspective), poivrons et aubergines (encore quelques semaines d’attente) et courgettes (bientôt vous ne saurez plus comment les cuisiner tellement y’en aura )

Tarte à la tomate

Sur un fond de tarte (pâte brisée), étaler un peu de moutarde puis disposer des grosses tranches de tomates. Ajouter un filet d’huile d’olive, puis des herbes hachées (persil, thym, basilic, il faut bien en mettre). Rajouter du gruyère râpé ou des câpres ou autre, puis faire cuire à 180 °C jusqu’à ce que la pâte à tarte soit cuite.

Recette de Léontine

Prochaines livraisons

Prochaines livraisons :

  • Fromages de chèvre : Stéphane sera absent le 22 juillet (il organise sa fête annuelle dans sa ferme avec pièce de théâtre)
  • Pain (Anne) : 29 juillet
  • Volailles, agneau, fromages de vache, yaourts (Marie, la Fayaudrie) : 29 juillet
  • Bœuf (Vincent Grollier) : 29 juillet
  • Porc (Johann Bellicaud) : 5 août
  • Bière (David Olivier) : 29 juillet
  • Mam’zelle Persil : 22 juillet

Pour passer commande, toutes les références sont ici : Producteurs associés

Les nouvelles de Mam’zelle Persil

Le soleil revient, reste discret, en tout cas la terre peut enfin sécher et je me réjouis d’avoir pu planter quelques pieds de persil et de basilic. Les pestos du jardin savent se faire attendre mais ils seront délicieux, je l’espère. L’estragon qui a tenu l’hiver, lui, est excellent et donne à la tapenade aux olives un goût extraordinaire, ainsi qu’au pesto de persil, humm! Pour le local, les nouvelles sont bonnes, mais les choses prennent du temps et Charlotte est retardée pour ses fabrications, mais elle revient bientôt… pour nous proposer ses houmous et salades de lentilles et pois chiches germés, entre autres. Je ferai bientôt passer la grille des produits que je propose, si vous voulez commander à l’avance.

En attendant n’hésitez pas à me contacter directement par téléphone ou mail. Et bienvenu aussi sur les marchés de Notre Dame le samedi matin, et le dimanche aux Couronneries. Je nous souhaite à tous un très bel été et beaucoup de soleil… Merci à tous pour votre soutien et la bienveillance que l’on trouve dans cette amap.

Mathilde Persil

Ingenious machine

Cette semaine, j’ai planté les poireaux. Pour commencer, j’ai arraché le plant et coupé les racines et le bout des feuilles (cela s’appelle habiller le poireau). Puis, grande nouveauté cette année, nous avons utilisé la planteuse mécanique (la même que pour les pommes de terre mais avec un système différent qui pince les plants). Il faut être 3 : l’un conduit le tracteur et les deux autres sont assis sur la machine pour placer les plants dans les pinces. Nous avons demandé à notre voisin irlandais de venir faire le troisième. Il a beaucoup aimé « l’ingenious machine »

Ainsi 6000 plants ont été plantés. Ils sont un peu petits mais j’espère qu’ils profiteront bien. Sus aux doryphores : pour répondre à une attaque massive des doryphores sur les pommes de terre, nous nous sommes résolus à pulvériser du Novodor. Pas d’inquiétude, c’est un produit autorisé en agriculture biologique car il s’agit en fait d’une bactérie qui paralyse les mandibules des larves voraces. Le problème c’est que nous sommes mal équipés pour pulvériser. Un champ de patates au pulvérisateur à pompe… Le bras de Maïlys s’en ressent encore !

L’ingenious machine

ingenious machine

Les nouvelles de l’Age Boutrie

Il fait bon à travailler dehors : enfin le soleil, mais qui joue encore à cache-cache !!!! Donc, dès qu’il apparaît, les fruits rayonnent et prennent de la couleur. Ma journée commence, j’ai fini la cueillette de fleurs de sureau (j’en ai laissé pour avoir des baies pour des confitures pommes-baies de sureau et framboises-baies de sureau…..s’il y en a que ça tente de la confiture baies de sureau, à vous de me dire… En ce moment le temps est très favorable pour les framboises, cueillette tous les 2 jours ; les fraises ont eu beaucoup de visiteurs gourmands (limaces…) ; les fraises des bois…beaucoup moins que l’année dernière.

Dans le jardin, j’ai planté des physalis (que Jean a gentiment fait pousser chez lui, je l’en remercie), et espère une belle récolte pour confitures et pâtes de fruits. Actuellement, je fabrique de la confiture de cerises à la violette (les cerises souffrent de l’eau, elles sont fendues et pourrissent vite. Voici les nouvelles, je serai parmi vous le vendredi 8 juillet, si certains d’entre vous veulent des parfums particuliers, me le préciser avant le mercredi soir. Merci.

A bientôt… Christine, votre confiturière