Amap du chaudron d'or

Pot au feu en kit

Mardi matin il a fait environ -3 ° C sur Adriers. Cela a juste mis fin à la production de physalis et de courgettes. Toutes les autres cultures qui sont en plein champ sont résistantes jusqu’à -5/-7°C.
Cette semaine vous avez dans les paniers du pot au feu en kit car il y a des patates, des poireaux, des carottes, des patates douces, des céleris et du rutabaga. Ce dernier est un peu à la croisée entre le navet et le chou. Dans ma famille un pot au feu sans rutabaga c’est une faute de goût. Il peut aussi être mis en purée ou sauté. Cette semaine j’ai enfin terminé la récolte de patates douces. C’est pour cela que vous en avez pas mal. Ensuite je vais essayer de les garder pour plus tard et aussi pour en faire des mères pour la saison prochaine.

Tarte aux patates douces

500 g de patates douces / 125 g de beurre ramolli / 200 g de sucre en poudre / 12,5 cl de lait / 2 œufs / 1/2 cuillère à café de noix de muscade moulue / 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre / 1 cuillère à café d’extrait de vanille.

Faire une pâte à tarte (pâte brisée). Faire bouillir les patates douces entières et avec la peau pendant environ 40 à 50 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Les passer sous l’eau froide et les éplucher. Préchauffer le four à 180° (th 6).

Etendre la pâte au rouleau et la placer dans un moule. Dans un saladier, écraser les patates douces avec une fourchette. Ajouter le beurre et bien mélanger au mixeur. Incorporer le sucre, le lait, les œufs, la noix de muscade, la cannelle et la vanille. Avec un fouet électrique, battre le tout jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène. Verser sur la pâte à tarte.

Faire cuire dans le four préchauffé pendant 55 à 60 minutes, jusqu’à ce qu’un couteau piqué au centre de la tarte en ressorte bien propre. La tarte devrait gonfler un peu comme un soufflé lors de la cuisson, mais elle retombera une fois sortie du four. C’est normal !

Gâteau réunionnais à la patate douce

4 c à s de rhum ou d’anisette /1 gousse de vanille / 4 c à s bombées de crème fraîche épaisse / 4 c à s de farine / 4 œufs / 200 g de sucre de canne / 100 g de beurre / 1 kg de patates douces
Couper les patates douces en grosses rondelles et les faire cuire 45 minutes. Tester la cuisson avec la pointe d’un couteau, égoutter. Les écraser avec une fourchette et les mettre dans un saladier.
Ajouter le beurre ramolli, les œufs, le rhum, la vanille, le sucre de canne, la farine et la crème tout en mélangeant.
Verser la pâte dans un moule. Mettre au four à 180 C° ou Th.6 environ 40 minutes. Laisser le gâteau reposer environ 2 heures. Une fois refroidi, démouler. Vous pouvez le décorer avec du sucre glace.

Prochaines livraisons

  • Stéphane (fromage de chèvre) : chaque semaine
  • Maël (œufs) : chaque semaine
  • Ekitrade : tous les quinze jours
  • Charlotte et Mathilde (pâtés végétaux, fromages végétaux, pestos…) : chaque semaine en alternance
  • Porc : commande avant le 14 novembre (voir mail envoyé par Bruno). Livraison le 1er décembre
  • Anne (pain) : le 17 novembre
  • Christine (confitures) : le 17 novembre et le 22 décembre (à confirmer)
  • Ferme Dana (huiles tournesol, colza) : le 1er vendredi de chaque mois, soit le 1er décembre
  • Tante Alouette et ses savons : le 1er décembre
  • Vincent Grollier (viande de veau et bœuf) : le 1er décembre et le 22 décembre
  • La Fayaudrie (volailles) : le 15 décembre.
  • Autour des plantes : le 8 décembre
  • Pour Autour des plantes, Sylvain et Antoine qui seront présents le 8 décembre précisent qu’ils peuvent vous préparer des coffrets cadeaux si vous le souhaitez. Allez voir sur leur site http://autourdesplantes.fr/. Vous pouvez composer vos coffrets comme vous le souhaitez.

Pour passer commande, toutes les références sont ici : Producteurs associés

Patates douces et campagnols

J’ai produit cette année, deux variétés de patates douces. C’est la troisième année que j’arrive à conserver une souche que je remultiplie chaque printemps. L’une a la chair orange, elle est originaire d’Israël, elle est plus sucrée et convient bien en purée car elle s’écrase vite. Celle à chair blanche avec la peau violette m’a été rapportée par une amie japonaise. Elle est plus farineuse et croustille donc bien en frites, elle est aussi plus dense avec un très bon goût de châtaigne. Deux patates douces très différentes pour tous les goûts. Les campagnols ont préféré la japonaise. Avec cet automne doux, le jardin a continué à bien pousser. J’ai tout de même hâte que tous ces végétaux entrent en repos végétatif, cela me permettra aussi de prendre du repos.

Gâteau de potimarron façon « carrot cake »

Pour 6 personnes : 150 g de farine de la ferme du Boiscoutant / 100 g de cassonade / 50 g de sucre en poudre / 2 œufs de Maël / 1 sachet de levure / 125 ml d’huile / 1 c à c rase de cannelle / 2 pincées de badiane moulue / 1/2 c à c de vanille liquide / 50 g de beurre / 400 g de potimarron en cubes de Jean

Faire fondre le beurre dans une poêle. Ajouter les cubes de potimarron et les saupoudrer de sucre en poudre. Laisser cuire pendant environ 15 min en remuant régulièrement. Le potimarron doit confire doucement. Réserver.

Préchauffez le four à 180°C (th 6/7). Beurrer un moule à cake. Versez la farine dans un saladier. Ajouter la levure, la cassonade, la cannelle, la badiane et la vanille. Battre les œufs en omelette avec l’huile et verser dans le mélange farineux. Mélanger.

Hacher grossièrement le potimarron de manière à garder des morceaux. Les ajouter à la pâte. Mélanger et verser dans un moule. Enfourner et faire cuire 1h15. Sortir le gâteau du four, laisser tiédir et démouler.

Recette d’Anne

Débordé.e.s

Vous allez être débordé.e.s de légumes feuilles. Que ce soit dehors ou sous serres, les laitues de toutes sortes, les chicorées, les blettes, les choux de chine, la mâche… ont vite poussé au mois d’octobre. Quand je prépare la distribution je cueille le jeudi tout ce qui ne craint pas le flétrissement (carottes, poireaux, piments…), et le vendredi tout ce qui est feuilles (céleri, salade, aromatiques) pour que ce soit encore croquant quand cela arrive chez vous. Les pommes de terre, courges, aulx, oignons et échalotes sont déjà récoltés et stockés chez moi.

Poêlée de coings aux légumes

J’ai vu qu’il restait des coings sur les marchés, alors je vous donne en prime une recette de Michelle : poêlée de coings aux légumes
Carottes – poireaux – coing – oignon. Faire revenir 2 carottes émincées avec 1 poireau, 1 ou 2 coings et 1 oignon dans un peu d’huile ou beurre ou margarine.
Ajouter un peu d’eau et du miel. Faire mijoter un bon quart d’heure et ajouter un filet de vinaigre balsamique à la fin.